||février 2004
Editorial
Dire et vivre la laïcité
 Ajouter au panier

Dire, c’est faire. C’est vrai en linguistique. Cela ne peut pas être faux dans le gouvernement des hommes. Dire entre les hommes, c’est inter-dire, c’est faire loi. La loi ne peut pas tout. Sans elle, les hommes ne peuvent pas fonder un vivre ensemble. Tous les inter-dits ne viennent pas des lois de l’Etat. Certains proviennent des usages, de la famille, de la tradition. Mais les lois de l’espace privé ne peuvent se confondre avec les lois de l’intérêt général, celles normalement portées par l’état dans un pays démocratique.

Certains interdits concernent les religions. Des édits, des lois, notre constitution ont réussi à définir dans la cité des hommes la place des religions. Dire la laïcité a été un jour possible. Des lieux religieux repérables pour tous sont alors utilisables pour ceux qui en ont besoin. Ils sont entretenus et protégés. Mais dans le même temps, dire la laïcité, c’est aussi contenir le prosélytisme propre aux organisations religieuses. Aussi, des espaces et des temps sociaux doivent-ils être totalement protégés de tout prosélytisme, non par supériorité du modèle occidental, non par mépris des religions. La seule visée est libératrice et émancipatrice, capable de donner une place au corps et au sens critique. Ainsi dans l’espace public scolaire, temps de l’enfance, rien ne doit être définitivement déterminé par les origines sociales ou religieuses. C’est pourquoi l’éducation doit, en partie, mais pour tous pendant un temps, être publique, obligatoire, donc visiblement laïque. C’est pourquoi l’éducation tout au long de la vie est un engagement contre tous les enfermements individuels et collectifs. Notre vivre ensemble exige une société juste, une science avec conscience, une culture capable d’imagination et de création. Ces exigences sont celles de l’idéal laïc. Or, les chemins de justice, de science et d’imagination sont semés d’incertitudes. Les injustices doivent être combattues. La laïcité requiert la construction d’un monde socialement juste. Les erreurs scientifiques et les privations culturelles doivent être dénoncées. La laïcité appelle une culture scientifique partagée et des pratiques culturelles accessibles à tous.

Qui ne croit pas ne peut pas être banni. Qui croit ne peut pas être honni. Mais ensemble, ils doivent savoir que la terre est ronde. La science a des raisons que les religions ont ignorées et ignorent encore. Comprenne qui saura. Ensemble, ils doivent découvrir que l’art est aussi un dépassement de la réalité, outil de conscience critique, source vivante de rires enthousiastes et d’actes libres. Certains ne croient-ils pas avec le poète que « la terre est bleue comme une orange » ? Comprenne qui imaginera. Alors, malgré les difficultés de faire loi aujourd’hui, ne délaissons pas le chemin de vérité qui est celui de la démarche scientifique, les chemins des arts et de la culture qui aident à lutter contre l’insignifiance de notre humaine condition : la laïcité doit pouvoir dire et faire quelque chose de nos angoisses existentielles. De ces chemins, n’excluons pas les milieux populaires, les populations immigrées. N’excluons pas celles et ceux qui ne savent pas qu’ils croient. Faire la laïcité ce n’est pas exclure. C’est tendre vers l’intégration - à coup sûr, faire lien social - sans discrimination pour l’effectivité de l’égalité des droits.
Peut-être qu’alors des inter-dits et des pratiques émancipatrices feront force de loi. Pour cela, poursuivons donc le dialogue, pas seulement celui des religions mais celui des citoyens.

Jacques Demeulier, directeur général des Ceméa



Tous les articles de :
  • Jacques Demeulier

  • 31/01/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN