||janvier 2006
Éditorial
Former les citoyens

Publication épuisée

« Ce qu’on sentait en 1944, [c’était] l’éveil et le besoin qu’avaient les peuples de nouvelles lumières ; Il était clair qu’il ne suffisait pas de savoir lire et écrire pour être vraiment citoyen. C’est ainsi qu’on créa en 1944 une direction de la culture populaire, sa fonction devait être de poursuivre et d’accomplir le travail de l’enseignement primaire, d’élever au plan de l’enseignement
ce qui était livré aux propagandes, la formation des citoyens, de transformer la petite école de village, d’en faire un foyer toujours ouvert, toute la vie, non pas seulement aux enfants mais aussi aux jeunes gens, aux hommes adultes, sûrs d’y trouver à des heures fixes chaque jour de la semaine des guides dans leurs divers travaux, dans leurs divers problèmes, dans leurs divers soucis. »

Jean Guéhenno *

Pourquoi faire ce retour dans le temps, me direz-vous ? Une nouvelle fois, ne serait-ce pas faire preuve de la ringardise de l’éducation telle que les Ceméa la conçoivent ? Non ! car la ringardise de l’un n’est autre que la culture, l’histoire, la mémoire de l’autre, cet étranger à soi-même. Aussi, ce texte, daté historiquement - et politiquement demeure-t-il d’actualité.
D’abord parce qu’il rappelle que tous les peuples ont des besoins. Parce qu’il souligne l’évidence que savoir lire et écrire sont nécessaires mais pas suffisants pour être vraiment citoyen et pouvoir en exercer pleinement les droits et les devoirs.
Parce qu’il trace enfin la voie d’une culture populaire qui accomplit le travail de l’enseignement primaire en faisant des établissements scolaires des foyers ouverts accueillant tous les publics tout au long de la vie.

C’était là un idéal. Le réel de l’explosion scolaire des années soixante l’a fait en partie voler en éclats. Pour autant, si nos générations savent comprendre le réel qui est le leur ; aller à cet idéal est la seule manière concrète pour fonder dans nos sociétés, et pas uniquement en France, une éducation globale - je ne dis pas une méthode globale.
Cette éducation est globale quand elle intègre l’école de tous et la dépasse par des actions de culture populaire, de loisirs, collectifs et individuels.
Cette éducation globale sera réalité si ceux qui nous gouvernent aujourd’hui ouvrent un vrai dialogue civil avec les acteurs concernés, ensemble et non pas dans la division de l’intérêt particulier mais dans la mutualisation pour l’intérêt général.
Des actions vont dans ce sens là. Il suffit de leur donner toute leur légitimité, de les développer et d’encore et toujours qualifier tous les acteurs bénévoles, volontaires et professionnels ayant droit à une qualité de travail assurée.

* 1952. cit in Refonder l’école pour qu’elle souit celle de tous. la ligue de l’enseignement

Jacques Demeulier, directeur général des Ceméa



Tous les articles de :
  • Jacques Demeulier

  • 31/12/2005
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN