COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES CEMEA
LA PSYCHIATRIE EN DANGER !

Le désaliénisme, mouvement fondateur de la psychiatrie moderne s’est bâti sur une culture
de mort, celle de la disparition de plusieurs milliers de malades mentaux, morts de faim dans
les hôpitaux psychiatriques pendant la période de l’occupation, et celle du désastre des
camps de concentration nazis.
La psychiatrie de secteur, née de cette période, héritière des conceptions thérapeutiques
liées à la lutte contre la contamination psychotique asilaire, a érigé en principe la notion de
« continuité » des soins dans la prise en charge de la souffrance psychique de la personne :
Continuité comme capacité contenante de l’écoute de celui qui souffre, et continuité comme
dispositif des moyens humains de l’équipe soignante sur un territoire et dans une conception
du soin humaniste.

Les CEMEA, dès l’origine (1949), ont été associés à l’élaboration d’une parole soignante
infirmière, par les premiers stages en psychiatrie et par la création de la première revue de
psychiatrie, VST (Vie Sociale et Traitements 1954) : un espace de paroles des pratiques des
équipes de santé mentale.
Aujourd’hui, plus de quarante ans après, lentement, insidieusement, mais sûrement, nous
assistons au démantèlement d’une psychiatrie « au service du public » comme aimait à le
répéter L. BONNAFE, au profit d’une psychiatrie au service des approches neurologiques et
comportementales et de l’économie la plus libérale qui soit, qui dénient le sujet souffrant
dans sa globalité, dans son histoire et sa dignité d’homme.

Aujourd’hui, au nom de la transparence libérale et de la volonté de définir la psychiatrie sur le
modèle des autres spécialités médicales, la hiérarchie gestionnaire des symptômes est
l’indicateur du curseur des « temps » nécessaires au soin. La dimension culturelle de la
souffrance personnelle est bafouée, niant de ce fait la première des atteintes dans les
souffrances psychiques : la relation à l’autre. Conséquences directes de l’abolition du temps
comme élément premier du « colloque singulier » patient/soignant, donc de la diminution de
personnels qualifiés, beaucoup de personnes malades se retrouvent trop vite et trop tôt à la
rue, démunies, fragilisées sans soin et suivi des équipes soignantes. Un nombre non moins
important, dans la rue, n’a pas accès aux soins. Dans trop de services, faute de temps
soignant suffisant, des malades sont sous antipsychotiques à hautes doses. Pour les mêmes
raisons de jour en jour des personnes hospitalisées sont soumises plus fréquemment à la
contention physique et/ou à l’isolement.
Les dernières déclarations du Président de la République à Anthony font l’amalgame entre
maladie mentale et délinquance, maladie mentale et dangerosité et sont des atteintes au
travail inscrit depuis de nombreuses années par les professionnels pour la prise en compte
des personnes souffrantes.

Ainsi, ce n’est pas seulement une réorganisation de la politique de soin qui s’opère, mais
c’est bien la mise en place d’une autre conception politique du rapport à l’autre souffrant de
sa folie, cette « pathologie de la liberté », à travers ce que nous pouvons qualifier de
« laminage » du principe de solidarité d’une démocratie laïque.

Les CEMEA, mouvement militant, engagés dans le champ de la formation, ne peuvent rester
indifférents à ces annonces et ces propositions, et les dénoncent avec force parce qu’elles
participent d’une régression notable et d’une politique de la peur.
Paris, le 11 décembre 2008
Contact : Dominique BESNARD – 01 53 26 24 09

Appel à pétition, pour lequel les ceméa sont parties prenantes paru dans le journal "Libération" le 15 décembre


12/12/2008




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN