05/05/2009
Festival du droit à l’éducation, du 11 au 19 mai


Le collectif « L’Éducation est notre avenir » organise un « festival du droit à l’éducation » du 11 au 19 mai.

Un « festival du droit à l’éducation », inspiré du festival de Cannes, se déroulera du 11 au 19 mai 2009 et donnera lieu à la distribution de palmes et d’insatisfecits pour défendre ce droit, annonce le collectif « l’Éducation est notre avenir » lundi 4 mai 2009 lors d’une conférence de presse. « Au moment où l’on va sortir strass et paillettes, nous voulons dérouler le tapis rouge pour l’école. Le jury remettra des palmes et des récompenses aux actions concourant à l’amélioration du droit à l’éducation et des insatisfecits à des mesures remettant en cause ce droit et l’école publique », explique Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE.

Des jurys locaux, représentatifs des 24 syndicats et organisations membres du collectif, seront chargés de faire remonter des actions positives et négatives au niveau des départements et des régions avant le 19 mai, date de publication des résultats.

« À titre d’exemple, la palme du plus mauvais scénario pourrait revenir à la suppression de postes, la palme du plus mauvais désordre au service d’accueil minimum, la catégorie meilleur espoir pourrait récompenser les maternelles », précise Dominique Thoby, secrétaire nationale du SE-Unsa.

Pour Gérard Aschieri, secrétaire général du FSU, l’objectif est de montrer que « dans la crise, les solutions sont de développer l’éducation et la formation. »

« ON NE PARLERA PAS DES COUCHES »

« On va profiter de l’actualité pour communiquer comme Nicolas Sarkozy », explique quant à lui Guy Vauchel, secrétaire national du Sgen-CFDT. « On ne souhaite pas de dérapage, il ne s’agit pas de désigner telle ou telle personne mais de mettre en avant des exemples, de positiver des actions. On ne parlera pas des couches par exemple », ajoute-t-il, faisant allusion à une phrase de Xavier Darcos de juillet 2008, qui s’interrogeait, à propos de l’accueil des enfants de deux ans, sur la nécessité de former à bac+5 « des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches »

Le collectif « L’Éducation est notre avenir » est constitué des organisations suivantes : AFL, Cé, éducation active, Ceméa, Crap-Cahiers pédagogiques, EEDF, FAEN, FCPE, Fep-CFDT, Ferc-CGT, FGPEP, Fidl, Foeven, Francas, FSU, éducation nouvelle, GFEN, Icem-pédagogie Freinet, JPA, Ligue de l’Enseignement, OCCE, Sgen-CFDT, Unef, UNL, Unsa-Éducation.

Contact : FCPE, Laurence Guillermou, communication, 01 43 57 16 16, [Email]




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles