Débat : "Pour une autre École" - Deux idées forces -
Autour de de ouvrages collectifs coordonnés par André SIROTA,membre des CEMEA

Dans le cadre du débat "Pour une autre École"(voir ici l’invitation) autour de la présentation de deux ouvrages collectifs :

(Des clés pour réussir au collège et au lycée & Violence à l’école), nous avons choisi de vous présenter un extrait du livre "violence à l’école", ouvrage collectif coordonné par André Sirota. Il s’agit du paragraphe 3 : deux idées forces, p23.

DATE & LIEU : Librairie LIPSY - 15, rue Monge à PARIS 5e, le jeudi 11 mars à 17 heures,


Deux idées-forces

Deux idées-forces nous paraissent éclairer, sinon expliquer, le déploiement des processus de violence dans le cadre scolaire.
La première concerne l’institution scolaire elle-même, ses insuffisances, l’impensé de l’institution et de sa complexité, par ses acteurs. Sur ce plan, les violences qui s’y exercent sont à comprendre comme des manifestations erratiques de réactions de protection défensive contre un éprouvé confus d’incohérence : les institutions et dispositions concrètes, adéquates aux missions, ne sont tout simplement pas installées dans l’école, à quelques exceptions près comme dans des établissements expérimentaux (Des clés pour réussir au collège,Rey et Sirota, 2007), ou des expériences innovantes (chapitre 8).
La béance, impensée ou dissimulée, entre les missions et idéaux affiches et les conditions de leur pratique, fait violence de l’intérieur ; elle suscite des sentiments d’incohérence et d’insécurité, et donne aux enfants le sentiment qu’on veut les rendre fous. Quand l’école n’est pas suffisamment protectrice, une brèche est ouverte pour l’entrée de violences externes, et pour que se mêlent et interagissent violences internes et externes, violences individuelles et institutionnelles et parfois politiques ; tout le monde avance en aveugle, comme Œdipe ou comme Narcisse, vers sa propre perte. Car, en refusant de se concevoir et de concevoir les autres comme sujets d’une commune institution, les protagonistes contribuent, de manière active ou passive, à fragiliser celle-ci, ses fondements, les liens, la place de chacun en son sein, enfin l’institution comme acte social et symbolique d’instituer et d’instruire les enfants.
La deuxième idée-force est celle d’un appareillage entre une situation de violence actuelle et le souvenir réactivé d’une ou plusieurs situations de violences ou humiliations antérieures, emboîtées, conscientes ou inconscientes. Chaque individu est porteur de souvenirs fantasmatisés et refoulés, c’est-à-dire d’un scénario dans lequel, enfant, il a été humilié ou victime d’une violence excessive ou injuste et incompréhensible, sans commune mesure avec l’expression de sa propre destructivité. Cette expérience initiale, qui s’est éventuellement répétée, n’est pas nécessairement celle d’une violence physique, portant plus ou moins gravement atteinte à l’intégrité physique.
Quoi qu’il en soit, une scène actuelle peut réveiller une scène ancienne et intemporelle, et le sujet, même devenu adulte, peut réagir avant tout et à son insu, pour protéger l’enfant en lui. La scène interne, inconsciemment projetée sur la scène actuelle et s’y superposant, empêche l’individu d’être sensible aux caractéristiques de la situation actuelle et d’y réagir avec pertinence.
Les deux aspects contribuent à expliquer la démesure ou l’inadéquation de certaines réactions de la part des éducateurs et les processus d’escalade (chapitre 4 ou 7).


01/01/2010




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles