08/04/2010
MONIQUE BESSE, JOSEPH ROUZEL
VST n° 105 : Mais que font les éducs ? ( Mars 2010 ) - Introduction -


Voir le sommaire et commander le numéro

Être éducateur aujourd’hui, c’est à la fois s’inscrire dans les traces des grands anciens et tracer son propre chemin. D’où une certaine difficulté en formation, où il s’agit plus de soutenir les « devenant éducateurs  » à frayer leur propre voie qu’à leur enseigner je ne sais quel modèle exemplaire. Formation n’est pas formatage. Il y a bien longtemps, dans la Rome antique, existait une fonction d’« educator  ». C’était un esclave qui accompagnait les enfants le matin de l’espace familial (gens) à l’espace de socialisation (gymnasium). Cela fait de la position éducative une position d’intermédiaire, d’entre-deux, de passeur. Entre les éducateurs naturels que sont les parents et les éducateurs culturels (enseignants, professeurs…). Les maîtres-mots du vocabulaire éducatif s’en déduisent : accompagnement, soutien, médiation, relation… Mais ce travail ne se fait qu’en s’appuyant sur des valeurs fortes qui font autorité dans la société où l’éducateur déploie son art. Notre société néolibérale est malade d’avoir jeté à bas les principes mêmes qui fondent le lien social. Tout est marchandise, tout est spectacle, tel se veut le discours dominant. Or le travail éducatif n’est ni l’un, ni l’autre. Dans un tel contexte, les actes éducatifs ne peuvent se présenter que comme actes de subversion, puisqu’ils mettent en avant non pas la marchandisation généralisée, qui petit à petit gagne aussi le travail social, mais le respect de chaque sujet, c’est-à-dire l’attachement à une éthique qui fit l’essence même de la transmission des Lumières aboutissant aux trois piliers de la République : liberté, égalité, fraternité. Faire le pari de chaque humain rencontré, accompagné, soutenu comme créateur de vie, d’expression, de richesse, de valeur morale (et non marchande), tel est l’enjeu aujourd’hui du travail éducatif. Devant un tel état de fait, les éducateurs ne peuvent qu’entrer en résistance. S’il y a difficulté de positionnement, ce n’est donc pas lié au métier lui même, mais à sa place sociale : celle d’empêcheur de tourner en rond. D’où aussi la difficulté notoire de prendre la parole dans l’espace public, d’écrire, de faire savoir ce que l’on fait… Fondamentalement, pour survivre et permettre à ceux qu’ils accompagnent, les plus démunis, les exclus, de survivre et vivre, ce métier exige de la ruse, cette fameuse mètis des anciens Grecs, forme d’habileté à nager en eaux troubles dans l’espace social, tout en se maintenant au plus près des sujets qui leur sont confiés. Entre un sujet en souffrance et une société qui le rejette, telle est la position à tenir, contre vents et marées, pour qu’il y ait encore, malgré tout, de l’humain possible. Position de passeur d’humanité. Mais position impossible aussi. Freud l’avait déjà souligné. « Car, ajoutait-il en 1937, dans ces métiers (éduquer, gouverner, soigner), on peut être sûr d’un résultat insuffisant ».
Aujourd’hui, le métier d’éducateur est kaléidoscopique, d’autres disent éclaté. Qu’est-ce qui fait lien : le diplôme, les pratiques, des façons particulières de faire et de considérer l’autre ? Qui est « éducateur  » : les titulaires des diplômes d’éducateur spécialisé ou de moniteur éducateur  ? Les personnes employées sur des postes d’éducateur ?
Ce dossier sera centré sur ce que font ceux qui sont dits éducateurs, et sur ce qu’ils disent de ce qu’ils font. Nous proposons pour cela un cheminement particulier à nos lecteurs.
D’abord, des présentations de pratiques : Olivier Cadot, Julien Pitou, Catherine Rouxel, Florent Martel, Jean-Pierre Meyer, Stéphane Pawloff racontent ce qu’ils font, pourquoi ils font comme cela, et à quoi cela les fait réfléchir. Puis deux entretiens présentent des façons inhabituelles d’être éducateur : une en commissariat de police, l’autre quand une personne issue d’un groupe particulier revient y exercer des fonctions éducatives. David Gaillard propose ensuite un détour onirique et symbolique  ; Antoine Martin offre un autre détour, manuel et métaphorique. Des prises de recul sur l’exercice de la fonction éducative sont alors possibles, évoquées par Joëlle Blachère et Jean-Luc Marchal. Après un texte de Jacques Ion qui interroge les évolutions de la professionnalité éducative, le dossier se clôt sur les enjeux d’avenir du métier d’éducateur, exposés par Jean-Marie Vauchez, président de la jeune Organisation nationale des éducateurs spécialisés.
Voici donc des éducateurs qui donnent à voir de leur pratique, façon de rendre compte de ce qu’ils font et de ce qui les guide. À l’heure des injonctions à rendre des comptes, à l’heure des évaluations externes stéréotypées, ce sont autant d’éléments qui peuvent aider à comprendre avant de vouloir évaluer. D’où l’importance cruciale de l’écriture des professionnels, territoire qu’il ne faut surtout pas laisser à d’autres !
Dans ce sens, ce dossier, dont la plupart des textes sont écrits par des éducateurs « normaux », se veut aussi un pied de nez à tous les doctes critiques qui affirment en permanence que « les éducs n’écrivent jamais ». Quand on propose des possibles aux gens et qu’on les y accompagne, ils s’en emparent, comme ici. Cela pourrait d’ailleurs être la morale de toute cette affaire.

MONIQUE BESSE Militante associative
JOSEPH ROUZEL Directeur de Psychasoc




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles