28/10/2012
Soutien à la parentalité : faire des parents des acteurs de leur propre formation


Dans cet article réalisé pour le site de l’association ID2 par Judith Veil, sont décrits à la fois les enjeux, les parti-pris et la mise en œuvre de ce projet mené par les Ceméa du Nord Pas de Calais.

Les CEMEA Nord-Pas-de-Calais ont été mandatés par la mission locale de Valenciennes pour travailler avec les très jeunes parents (moins de 26 ans) sur les questions de parentalité. "Les parents sont informés de cette action par la mission locale. Mais ils sont avant tout volontaires. Nous sommes très attachés à ce principe de libre adhésion. D’une part, parce que nous ne voulons pas stigmatiser ces publics, d’autre part, la démarche que nous leur proposons nécessite leur implication", explique Ludivine Descamps.

La responsable de l’action rappelle que bien avant que le soutien à la parentalité devienne à la mode, "avant même la création des REAAP" (réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents), les CEMEA - centres de formation pour les acteurs de l’éducation – considéraient déjà les parents comme des acteurs de l’éducation à part entière. "Je crois que nos premières interventions datent d’un quinzaine d’années. Notre directeur territorial avait été sollicité à Béthune par des acteurs locaux à la suite du suicide inexpliqué d’un adolescent. Nous avons alors travaillé avec un groupe de parents volontaires de Béthune sur les questions de parentalité."

Elle insiste sur l’importance de l’implication des parents. "J’appréhende la formation sur le principe de la recherche-action. C’est-à-dire que le parent est un acteur-chercheur qui construit les éléments de ses propres réponses dans un processus de recherche." Il n’y a donc pas de cours ou de conférences sur la parentalité. En revanche, les CEMEA mobilisent un réseau de professionnels pour que ces très jeunes parents, parfois mineurs, puissent leur poser des questions en fonction des problèmes qu’ils rencontrent. Chez ces très jeunes parents, qui vivent dans des conditions économiques, sociales et culturelles difficiles, on constate la récurrence de problèmes scolaires, de santé, de relation et d’autorité.

"En 2011, les 2 modules de formation ont concerné 30 personnes et ont nécessité la présence de 2 formatrices – l’une des CEMEA et l’autre de la mission locale. Des médecins, des pédopsychiatres, des conseillères conjugales, une obstétricienne, une sage-femme, des assistants du service social, ou simplement un élu ou un technicien du service social sont sollicités au titre de leurs compétences", lit-on dans le rapport d’activité des CEMEA.

"Ce sont des professionnels de proximité, qui travaillent à Valenciennes. Je ne fais pas venir quelqu’un de Lille parce qu’il n’est pas rare qu’après une intervention un parent prenne rendez-vous pour une consultation avec le pédiatre ou le pédopsychiatre." Les questions des parents sont préparées à l’avance. "Les professionnels apprécient beaucoup cette démarche et me demandent même de leur envoyer les questions".

Par ailleurs, la formation propose des ateliers auxquels les parents choisissent de participer selon leurs besoins. Ils peuvent travailler sur l’alimentation, "la place du livre dans la famille", l’école, ou le jeu avec l’enfant. "Le pédiatre nous a expliqué que jusqu’à 6 mois, il n’est pas nécessaire de diversifier l’alimentation du nourrisson. Il nous a aussi indiqué dans quelle mesure il fallait limiter les boissons sucrées, sans culpabiliser, sachant que ces publics, qui vivent parfois dans une grande pauvreté, rencontrent des problèmes d’obésité."

Le groupe participe également à l’animation "bébé rêveur" à la bibliothèque de Valenciennes. "Cette séance est très ritualisée. L’animatrice lit une histoire, puis les enfants peuvent déambuler sur le sol et jouer avec des boites d’où sortent des marionnettes et d’autres jouets. J’anime une autre séance pendant la formation avec des livres sélectionnés selon mes propres critères. Je fais notamment attention à ne pas leur proposer de livres où les rôles assignés à la mère et au père, souvent absent dans ces familles, ne correspondent pas à leur vécu, comme la série des ’Petit ours brun’. Je privilégie des ouvrages plus ludiques. Les parents peuvent lire des histoires à leurs enfants. A la fin de la formation, la mission locale offre un livre à chaque participant."

Le rapport d’activité souligne, à propos de l’atelier de construction de jouets, que "ce qui apparaît comme une activité banale apporte autant, sinon plus, aux parents que de simples cours théoriques sous forme de réponses préé­tablies. C’est la possibilité d’expérimenter concrètement les fonctions du jeu et du jouet, et de trouver les meilleurs objets en fonction de l’âge et des capacités de l’enfant. C’est aussi mettre en valeur les savoir-faire des parents."

Cette action est facturée à la mission locale, qui reçoit des financements du Conseil général, de la CAF, de la communauté de communes et du REAAP. "Je ne crois pas que d’autres CEMEA travaillent avec des missions locales mais beaucoup travaillent sur les questions de parentalité. Par exemple, mes collègues de Picardie organisent des cafés parents. En Normandie, les CEMEA participent à une action recherche intitulée ’avec les parents, tous les enfants peuvent réussir’. Nous venons de nous réunir lors de la commission nationale du secteur des politiques et pratiques éducatives à Lille, qui est l’occasion pour nous tous de mutualiser nos outils et de nous former les uns les autres", remarque Ludivine Descamps. Dans son rapport d’activité, l’association régionale du Nord-Pas de Calais envisage "de travailler avec la mission locale sur d’autres sujets : le logement, la santé, la mobilité. Et nous souhaitons également intervenir sur d’autres missions locales, sur d’autres bassins d’emplois."

Voir le site de ID2.




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles