Tous les articles de :
  • François Chobeaux
  • Nahima Laieb
  • Introduction au dossier "Ces Adolescents qui vont mal" de la revue Vie sociale et traitements
    FRANÇOIS CHOBEAUX, NAHIMA LAIEB

    L’adolescence, c’est bien connu, c’est une crise. Une crise affective et sociale dont la
    plupart sortent grandis ; adultes, dit-on. Cette période de transition n’est pas
    toujours simple à vivre dans une société qu’on dit elle-même en crise, et qui fait de
    l’adolescence et de la jeunesse un idéal. Adolescent en crise, ou société en crise ?
    Pour certains, cela se passe mal, parfois très mal, avec la réactivation de difficultés
    anciennes, ou la recherche extrême de limites. Ce dossier parle de ceux-là, aux
    conduites psychologiques et sociales qui inquiètent tant.
    Que faire avec eux : éducation ou redressement ? Thérapie ou camisole chimique ?
    Classifications définitives, ou attentions apportées aux transformations toujours
    possibles ? Qui travaille, et comment, avec ces adolescents-là ? À la recherche des
    pratiques inventives…

    Dossier coordonné par François Chobeaux et Nahima Laieb


    Voir le sommaire et commander la revue VST n° 119.

    Il y aurait donc des ados qui vont bien ?
    85%, nous disent les grandes enquêtes de
    santé publique. Voici alors un dossier sur les
    autres, les 15 %.

    Mais au fait, et ces 85% ? Vont-ils vraiment
    bien-bien, ou juste bien couci-couça ? Et si,
    pour reprendre Winnicott évoqué dans ce
    dossier, nous changions la focale en regardant
    ces 85 % comme ceux qui vont simplement,
    banalement, suffisamment,
    normalement bien, ou tout aussi normalement
    et banalement mal ? Parce que,
    soyons clairs, l’adolescence n’est pas un long
    fleuve tranquille, et, sans évoquer ceux qui
    vont vraiment, objectivement, très mal,
    nombre des adolescents de la normalité sont
    secoués par ce qui leur arrive même si ce
    remue-méninges se fait en silence. Et nous
    savons également qu’un silence profond,
    que l’apparence d’une normalité enfantine
    qui se prolonge, à la plus grande satisfaction
    des adultes proches, peuvent cacher un
    intérieur en fusion générateur de futures
    possibles explosions ravageuses. « Adolescences
    en difficulté » nous dit David Le
    Breton, qui ouvre ce dossier du point de vue
    de l’anthropologue, en nous suggérant de
    ne pas trop rapidement totalement différencier
    les 85 % des 15 %. Dans le texte
    suivant, Lin Grimaud va dans le même sens
    en montrant comment la psychanalyse
    peut aider des adolescents à construire ce
    passage complexe vers l’âge adulte.

    Maintenant, voyons pour les 15 %. Ils
    arrivent dans le bureau de Marie-Pierre Hourcade, juge des enfants.

    Que se passet-
    il dans ces « audiences de cabinet »,
    actes de justice rendus dans le bureau du
    juge ? Et une fois les décisions de protection
    prises, administratives ou judiciaires,
    quelles suites concrètes ? Émilie Potin
    observe ce qui se passe ensuite durant et
    dans les placements, et en montre les
    réussites et la fabrique des échecs. Il y a aussi
    les ingérables, ces ados et ces jeunes
    adultes de la petite délinquance urbaine et
    des provocations permanentes, avec parmi
    eux les enfants des immigrations d’Afrique
    du Nord et du Sahel. Sujet politiquement
    et idéologiquement sensible… Jean-Claude
    Sommaire pose les questions des sentiments
    d’appartenance ethnique, des impossibles
    transferts de pratiques éducatives culturelles,
    des fonctions de l’islam, et du nécessaire travail
    avec les communautés, avec les groupes
    migrants aux identités communautaires, culturelles
    et religieuses fortes.

    Parlons ensuite des dispositifs d’accompagnement
    et de soutien. Voici près de dix ans
    que les maisons des adolescents ont été
    créées, espaces de partages, d’actions en
    réseaux, faisant soutien à des ados plus ou
    moins perdus en eux-mêmes et dans les
    maquis institutionnels. Patrick Cottin en
    décrit la genèse et la richesse, Emmanuelle
    Granier en montre un fonctionnement
    possible avec des ados en chair et en
    os. Dispositif toujours, articulé à ce que sont
    les ados d’aujourd’hui, Gaï (on pardonnera
    le pseudonyme) présente ce qu’a été localement une action possible avant que les
    normalités institutionnelles ne sonnent sa
    fermeture. Et il nous interroge, au passage,
    sur la façon dont notre société agit pour
    rendre l’ado sinon fou, du moins complètement
    perdu.

    Il fallait également parler de la clinique éducative
    et thérapeutique, conduite au plus
    près des jeunes, déjà abordée par Emmanuelle
    Granier et par Gaï. Voici une pratique
    en hôpital de jour de pédopsychiatrie avec
    Serge Klopp, histoire de paires de baffes
    heureusement retenues pour le plus grand
    bien du gamin. Voici une approche par la
    médiation artistique en IME (Institut médicoéducatif)
    avec Catherine Le Badezet. Voici
    l’accompagnement des voix d’un ado en
    SESSAD (Services d’éducation et de soins spécialisés
    à domicile) par Gaëlle Légo.

    Nous fermons ce dossier par un retour sur
    les dispositifs et sur la clinique, quand ça ne
    va vraiment plus et que l’enfermement
    contraint est là, avec Julie Vanhalst qui
    montre que « même » en CEF (Centre éducatif
    fermé), « même » avec la prison, on
    peut travailler dans l’intérêt de ces ados-là.
    Il est des longs fleuves pas tranquilles du
    tout, qu’il est passionnant de parcourir avec
    ces étranges voyageurs à qui apprendre la
    maîtrise de l’embarcation, vecteur de plaisir
    dans le franchissement des rapides…

    FRANÇOIS CHOBEAUX
    Responsable du pôle Jeunesse des CEMÉA.
    Sociologue, travailleur social.
    Rédacteur en chef de la revue Vie Sociale et traitements.

    NAHIMA LAIEB
    Responsable du secteur Travail social-Santé
    mentale des CEMÉA.
    Formatrice-chercheuse à la Protection judiciaire
    de la jeunesse.

    Voir le sommaire et commander la revue VST n° 119.


    11/09/2013




    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN