Tu es « Charlie »

Un enfant forge son humanité quand il bénéficie d’un environnement humain, c’est-àdire,
bien entendu, éducatif. Le premier milieu de vie est sa famille ou la structure qui
supplée à celle-ci, en tout ou partie, encore faut-il que ce groupe familial ou social soit luimême
activement affilié à une société et forme avec elle un univers d’appartenance.
Constitué de prédécesseurs qui ont conquis en eux la capacité de sollicitude, cet
environnement-là est celui permet à un enfant de vivre, avec d’autres, l’expérience de cinq
capacités majeures qu’il pourra intérioriser au cours de « son travail de grandir ».


Ces cinq capacités sont :

- la capacité d’être sensible à la souffrance d’autrui ;
- celle de reconnaître l’autre comme un semblable et un différent à la fois qui
fait que l’on est capable de supporter tant la compagnie du semblable en l’autre que
celle du différent ;
- celle de participer à des controverses par lesquelles l’enfant se confronte et
apprend en même temps à se confronter à l’altérité qui permet de sortir de l’immobilité
psychique et culturelle et d‘un destin mortifiant ;
- la réciprocité, par laquelle il apprend à accorder à autrui un égal accès aux
droits et devoirs fondamentaux que ceux qu’il s‘accorde à lui-même ; cette capacité
suppose un renoncement à la logique mortifère de la succession interrompue de
fureurs, de violences et de crimes, de génération en génération ;
- enfin, l’accès à une conception (et une pratique) de la liberté individuelle toute
différente que celle qui a le plus souvent cours ; l’individu y a accès avec bonheur
quand il comprend que la seule liberté individuelle réelle qui puisse exister augmente
quand la liberté de l’autre augmente aussi.

Un mercredi de janvier 2015, j’aillais franchir les portes d’un collège pour en sortir.
Quand, dans le même interstice, je me trouve tout proche de trois élèves aux visages
poupons. L’un d’eux, plus grand que moi, me dit : « Tu es Charlie ». Je vois trois paires
d’yeux me scruter. Légèrement étonné, je leur réponds aussitôt : « Non, je m’appelle André ».
Alors, tous trois me disent immédiatement l’un après l’autre leur prénom tout en me
souriant d’une façon que j’ai ressenti comme affectueuse : Ils me disent « Tu es André » puis,
« Moi, je m’appelle Abderrahmane ». « Moi, je m’appelle Farid. » « Moi, je m’appelle
Aldelhaoued. » Ils étaient heureux quand nous nous sommes salués pour nous dire au revoir.
Je sortais du collège où venait d’être accueillie une réunion du conseil national de
l’innovation pour la réussite éducative (CNIRÉ), dont je suis membre au titre du collectif des
associations partenaires de l’École publique (CAPE).

En chaque instant de la vie, du fait des résonances entre ses réalités psychiques et les
réalités environnementales des mondes externes, l’être humain est renvoyé à des tensions
énigmatiques dont le sens lui échappe, aussi ne peut-il les réguler. S’il s’efforce de s’en
délivrer en parlant, analysant puis en élaborant ce qu’il ressent confusément, il parviendra à
comprendre pourquoi advient ce qui se passe en lui. En parlant avec d’autres, au lieu de s’en
intoxiquer par des accumulations de non-dits et d’impensés, il peut intégrer chaque nouvelle
expérience à sa vie psychique en augmentant son territoire psychique intérieur, ce qui lui
ouvrira un accès aux territoires extérieurs à partager en entrant en relation avec les autres
réels et non avec un autre imaginaire dont il recherche vainement la protection ou la
reconnaissance.

Pour quelques temps, Charlie est un synonyme d’être humain. Ne les oublions pas.
Faisons durer ces quelques temps.

André Sirota, Président des Ceméa


09/01/2015




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN