12/07/2016
Avignon 2016 - déclaration collective (Ville, Festival, Ceméa, Culture , education)
La culture et l’éducation : une exigence des politiques territoriales


Les Ceméa, en partenariat avec le festival d’Avignon, la ville d’Avignon, sont depuis 1959, à l’initiative des Centres De Jeunes et de Séjours du Festival d’Avignon (CDJDFA) qui permettent d’accueillir chaque année des centaines de jeunes lycéens et apprentis de métropole et des Outres-Mers. Sous l’égide d’une convention triennale avec le Ministère de l’éducation Nationale et avec le soutien du Ministère de La culture et de l’institut Français, le Festival permet d’accueillir des lycéens, et la rencontre entre festivaliers et les artistes. Pour ces lycéens, c’est un lieu de vie collective, d’expression de projet personnels, de rencontres intergénérationnelles et d’action collective. Or l’arbitrage de quelques collectivités territoriales et les mesures prises, ne permettront pas cette année à ces 300 lycéens et apprentis de vivre cette extraordinaire aventure citoyenne et culturelle. Face à cette conjoncture de crise, Madame la Maire d’Avignon, Cécile Helle, le Directeur du Festival, Olivier Py, et le Directeur de l’Association nationale des Ceméa, Monsieur Jean-Luc Cazaillon , lancent un appel pour que les politiques territoriales maintiennent des liens forts entre la transmission de la culture, la pratique culturelle, l’éducation et la jeunesse.

PDF - 81.7 ko
Déclaration collective ville-festival-cemea-culture-éducation.


JPG - 20.7 ko
Rencontre Jeunes au Festival Avignon 2016

Déclaration collective (Ville, Festival, Ceméa, Culture , education)

A la suite d’arbitrages de certaines collectivités territoriales à contre-temps des urgences sociales, éducatives et culturelles du moment, ce sont plus de 300 lycéens qui ne seront plus en mesure de venir en juillet prochain vivre quelques jours au Festival d’Avignon. Les Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d’Avignon (CDJSFA) créés en 1959 à l’initiative de Jean Vilar, de la Ville d’Avignon et des Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active (Ceméa) constatent avec amertume une diminution très importante de la présence de « Lycéens et Apprentis en Avignon » [1] cette année. Ces 300 lycéens et apprentis de métropole et des Outres-Mers n’auront pas l’opportunité de rencontrer la création contemporaine, y apprendre sur eux et le monde, y développer leur libre-arbitre et leur sens critique, y échanger et vivre une expérience culturelle forte, qui compte dans une vie et un parcours de citoyen. Autant d’intentions au coeur du projet de ces centres dédiés à l’accueil de Jeunes et d’Adultes.

Nous voulons par cette déclaration collective (Ville, Festival et Ceméa) porter une parole commune à destination des territoires. En effet, il nous semble que cette action doit de nouveau s’inscrire dans l’espace politique des Régions, qui sont aussi des lieux de vie et de construction d’imaginaire commun.

Un partenariat fondé sur une démarche partagée

L’équipe du Festival et les équipes des CEMÉA s’associent pour mettre en oeuvre une politique d’éducation artistique en direction des publics accueillis : jeunes, adultes et publics étrangers. La Ville d’Avignon est, elle, grandement investie dans la mise en oeuvre du dispositif d’accueil. Le CDSJFA, à travers le partenariat des CEMÉA avec la Ville d’Avignon et l’équipe du Festival, se propose de développer l’autonomie des jeunes et leur prise de responsabilité à travers l’accès à des loisirs éducatifs de qualité, en référence aussi à la circulaire relative à la « directive nationale d’orientation pour le pilotage et la mise en oeuvre au niveau territorial des politiques publiques de la jeunesse et des sports » pour l’année 2016 qui stipule « la nécessaire mobilisation des pouvoirs publics autour des finalités éducatives, de citoyenneté, de cohésion sociale, de sécurité et de solidarité ».

Savoir/savoir faire/savoir être

Dans la conjonction des rencontres sensibles avec les productions artistiques, il s’agit de proposer à ces jeunes les moyens de comprendre leur environnement social et leur histoire afin d’y trouver leur place et de s’inscrire dans une reconnaissance de soi et une relation à l’autre. Ces séjours fondés sur une pédagogie active et les pratiques artistiques mises en oeuvre par les CEMÉA au Festival d’Avignon, à l’invitation de Jean Vilar, figurent parmi les finalités éducatives fortes partagés par les différents acteurs : enseignant.e.s, artistes, militant.e.s investi.e.s sur le dispositif.

L’action des CEMÉA, pour qui l’éducation est globale, vise à élargir l’action de l’École. Il s’agit d’éduquer, d’enseigner et de transmettre. C’est dire qu’il ne s’agit pas seulement de dispenser des savoirs ou d’acquérir des biens culturels, il convient également de développer des savoirs faire et de donner des éléments du savoir Être. Cette conjonction s’inscrit dans un projet de réussite pour tous et toutes, de réduction des inégalités culturelles, de défense des valeurs d’égalité et de coopération.

Les transformations profondes de la société sur le plan social, économique et culturel qui, depuis plus de 30 ans, fragilisent l’intérêt commun, doivent nous inciter à reprendre à nouveaux frais la question de l’Éducation populaire dans ses rapports à l’art et la culture. La nécessité de l’action des pouvoirs publics dans ces domaines résulte de l’importance de la sensibilité et de l’imagination dans l’épanouissement de la personnalité et de la l’élaboration d’un sens commun, le sensus communis des humanistes du XVIIe siècle, fondement d’une identité collective.

Quel que soit le domaine de pratiques circonscrit par sa définition, la culture intervient comme le lieu où se construit et se vit le sentiment d’appartenance à la collectivité. La dimension sensible de la culture demeure encore largement ignorée dans l’éducation traditionnelle, et cette carence est l’une des raisons qui maintiennent l’art en marge de la vie.

À l’heure où des forces de division, de fracture et de stigmatisation menacent la société française ; à l’heure où la crise économique amplifiée par la crise des réfugiés qui tentent d’échapper à la guerre civile, conduite par des régimes dictatoriaux, rend l’Europe incertaine sur ses aptitudes et son destin, il convient de donner aux politiques territoriales leur rôle dans le maintien de liens forts entre la transmission de la culture, la pratique artistique du théâtre et la capacité de l’événement à rendre compte de la soif d’exigence de la jeunesse, du besoin de partage du savoir, de la vitalité d’une intelligence populaire.

Cécile Helle, Maire d’Avignon
Olivier Py, Directeur du Festival d’Avignon
Jean-luc Cazaillon, Directeur de l’Association nationale des Ceméa

Lire également l’évènement de la journée : L’accueil des lycéens à Avignon et le renouvellement de la convention de partenariat pour le Centre de jeunes et de séjours du Festival d’Avignon


Notes :

[1] Un partenariat avec l’Éducation Nationale et les Régions
Le ministère de l’éducation nationale a conclu en 2004 un partenariat avec le Festival pour le développement du projet Lycéens et Apprentis en Avignon. Destinée à la fois aux lycéens et aux enseignants, cette opération a vu le nombre de lycées bénéficiaires passer de 30 en 2004 à 753 en 2013, cette opération se déroule pendant le festival d’Avignon et s’appuie sur sa programmation. Elle est l’occasion, à travers la représentation théâtrale, de permettre à des jeunes collégiens et lycéens ainsi qu’aux enseignant.e.s qui les encadrent, de vivre, collectivement, à la fois une expérience de spectateur et des activités d’expression qui mobilisent leur sens critique, l’écoute et la prise de parole. Elle a pour objectif de favoriser le développement de la pratique de spectateur dans et hors de l’institution scolaire.




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles