25/07/2016
Nous sommes allés rencontrer les Cemea au Festival d’Avignon


Bien sûr, le Festival d’Avignon c’est une ville qui se transforme, ce sont des murs qui se tapissent d’affiches, c’est le IN puis le OFF puis le OFF du OFF, ce sont des phrases insolites que l’on peut entendre dans les rues : « la présence de la vidéo dans ce spectacle est un lâcher prise savoureux, quelque chose que l’on ne contrôle pas, la métaphore de ce qui nous échappe et c’est bon ! », …

Mais le Festival d’Avignon peut-il se résumer en un Festival d’intello, pour élites et bobos ? Ceci est une idée toute faite qui mérite d’être défaite …. Et qui est défaite par le travail incroyable des associations de jeunesse et d’éducation populaire.

Jean VILAR ne voulait pas d’un festival d’élites et c’est bien pour cette raison qu’il est allé à la rencontre des CEMEA en 1955, leur demandant de devenir partenaire du Festival. Olivier PY, actuel directeur, poursuit cette ambition avec enthousiasme et convictions.

Le partenariat entre la Ville d’Avignon, le Festival et les CEMEA permet d’accompagner différents publics : collégiens, lycéens, familles, jeunes en PJJ, … des publics qui « ne franchissent pas toujours les remparts » de la ville. Cet accompagnement est une médiation entre la découverte artistique et les spectateurs qui alterne des temps de pratique, de débat, de rencontres, de spectacles, … Pratiquer, Découvrir, Voir, S’exprimer, Débattre, Partager, Rire, … Et cette médiation est primordiale car tous les spectacles ne sont pas forcément accessibles à des yeux novices.

Des ateliers de la pensée parmi lesquels les CEMEA animent des débats, comme par exemple « Porter son regard, affirmer son esprit critique » avec des lycéens ou bien des dialogues, ces heures singulières d’échange et d’écoute entre les équipes artistiques des spectacles et les spectateurs, en passant par les parcours sur 3 jours pour collégiens et lycéens … l’éducation populaire affirme sa contribution spécifique dans une éducation artistique et culturelle de mise en perspective, d’égal accès à la création artistique, de fabrication collective de la culture, de construction de l’esprit critique, de découverte réciproque,…dans un projet de transformation sociale.

Retrouvez l’interview de Jean-Luc Cazaillon, directeur général des Cemea

Également, revoir "les chroniques du Festival" diffusées le 24 juillet sur FranceTV




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles