Tous les articles de :
  • François Chobeaux
  • Editorial de la revue Vie Social et Traitement n° 134 " Les Collectifs au secours du social "
    Les exigences de l’éthique ne sont pas à géométrie variable
    François Chobeaux

    « Tu la prends en stage ma fille, ma copine, son mec, mon beau-frère qui
    a déjà été licencié trois fois pour incompétence, dis t’as pas un petit cdd
    car il-elle est en difficulté financière ? »
    Dans le temps, on disait « le piston ». On a tous été pris là-dedans, sollicités
    pour nos mômes, nos proches, nos potes, la cousine bancale de la
    belle-soeur… Parfois, on l’a fait nous-mêmes. Et plus on a de responsabilités,
    de pouvoir, de réseaux, plus ça vient et plus ça marche.

    On a résisté comment, pour autant qu’on ait voulu résister ? Ou on a
    répondu quoi pour aider, arranger, soutenir, car c’est normal faut s’entraider,
    non ?


    Lire et voir le sommaire du n°134 de la revue Vie Sociale et Traitements

    Alors, voici les petits arrangements de chacun, les petits copinages avec
    allers-retours. Et ça c’est chez nous, dans les associations, dans le social
    avec ses magnifiques déclarations déontologiques à propos des responsabilités
    envers les usagers, zut on n’y a rien prévu sur nos clientélismes
    internes. Tant mieux, je vais pouvoir prendre mon fils en stage (rémunéré)
    ou proposer un cdd à ma maîtresse puisque ce n’est pas interdit.
    Montons d’un cran, de chacun et chacune d’entre nous à notre secteur
    professionnel. Combien d’associations où des groupes amicaux et familiaux
    se partagent d’année en année les postes de direction et d’administration
     ? Combien d’enfants, de compagnes, d’amis qui ont eu des
    postes, cdd ou cdi, plutôt que d’autres personnes probablement tout
    aussi compétentes mais inconnues ? Combien de petits ou de gros
    profits privés, personnels, faits sur des biens et des moyens associatifs ?
    L’actualité montre régulièrement l’immoralité ravageuse de certains décideurs
    politiques visiblement en manque d’éthique. Mépris de la justice,
    oubli du fisc, avantages indus, dissimulations, détournements, lectures
    opportunistes de règles floues… Mais ce n’est pas, comme le prétendent
    les démagogues populistes, eux contre nous, dégagez et basta. Ce tour-là
    on nous l’a déjà joué le 6 février 1934 quand les ligues d’extrême droite
    ont pris d’assaut l’Assemblée nationale avec les mêmes mots d’ordre
    de nettoyage. Attention, danger ! Car, redisons-le, il faut aussi regarder
    chez nous, dans l’associatif, la mutualité, le social.

    acteurs politiques, mais aussi sur l’éthique dans la vie associative, dans
    l’action sociale, dans la santé. Nous disons bien l’éthique, une éthique
    collective, pas la morale, ce comportement dicté par des principes parfois
    bien fallacieux. Et soyons exigeants envers nous-mêmes, premier niveau
    de l’éthique. Pas d’illusions, ni d’angélisme : chacun d’entre nous n’est
    pas parfait et ne le sera probablement jamais, là n’est pas l’objectif, nous
    ne prêchons pas la morale. Il s’agit déjà, pas si simplement, de reconnaître
    ce que l’on fait en tant que sujet, avec notre lot d’ambivalences, d’ambiguïtés,
    de dénis, et de tenter de faire « ce qui doit être », comme l’a écrit
    Aristote. C’est cette exigence de soi, envers soi, qui, partant de l’individu
    pour aller au professionnel, partant de l’action personnelle pour aller à
    ceux et celles qui exercent des responsabilités confiées par d’autres, nous
    rendra plus forts en tant qu’individus et en tant qu’organisations.
    C’est cette exigence en acte, à tous niveaux, qui gardera sens à la notion
    de justice sociale et peut contribuer à donner un avenir à la démocratie.

    François Chobeaux
    avec les contributions de Dominique Besnard, Nahima Laieb, Jean-Pierre
    Martin, Christine Pieuchot, David Ryboloviecz, Joseph Rouzel, Henri Santiago-
    Sanz, Valérian Sarreau

    Lire et voir le sommaire du n°134 de la revue Vie Sociale et Traitements


    06/06/2017




    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2017
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Médias, éducation critique et engagement citoyen
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles