10 mars 2007
Du bon usage des neurosciences
Journée nationale d’étude des Ceméa

Cette journée a été organisée à Paris, à l’UFR Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) 1 rue Lacretelle (15ème arr.) ; locaux de l’université Paris 5. (M° Porte de Versailles)

 Pourquoi cette journée d’étude ?

Les évolutions récentes de l’usage des neurosciences et de leurs applications dans les pédagogies, dans les thérapies cognitives ainsi que dans la décision politique nous préoccupent. Par exemple et récemment les débats sur l’apprentissage de la lecture, sur l’évaluation des psychothérapies, sur la prédiction des comportements des jeunes enfants... Ceci bien évidemment sans rejeter leurs apports et leurs ouvertures, voire les remises en question que leurs acquis suscitent.
Mais il nous semble qu’un "tout" neurosciences et sciences cognitives est en train de s’imposer, ceci peut-être, pensons-nous, malgré les chercheurs concernés, qui peuvent avoir un certain recul critique sur leur objet et sur ce qui en est fait.
Nous souhaitons donc mettre ces questions en débat public à la fois dans le cadre des grandes rencontres nationales que les Ceméa organisent régulièrement et dans la période des débats politiques qui seront alors en cours.

Notre objectif est double :

- dans le contexte contemporain d’hégémonie des neurosciences, nous souhaitons interroger la légitimité scientifique de certaines de leurs démarches et mettre ces approches en débat avec les approches humanistes de la psychologie clinique, de la psychanalyse, de la psychiatrie sociale, de l’éthologie, de la philosophie du corps... Y a-t-il un juste milieu possible entre le « tout neuronal » et le « tout affectif » ?

- une exploitation politique des neurosciences est en cours, qui alimente la réglementation régressive de démarches éducatives et sociales. Derrière cette exploitation, cette récupération, se joue le débat permanent entre inné et acquis. L’humain n’est-il qu’une machine finie et contrôlable ?

 Documents

Ecoutez la conférence donnée lors de cette journée par Jean-Claude Ameisen, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, Président du Comité d’Ethique de l’INSERM, membre du Comité Consultatif National d’Ethique.

Cliquez sur ce lien pour accéder à un lecteur audio :

Cette conférence audio est accessible en Creative Commons : Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Générique. En savoir plus.

- Retrouvez ci-dessous des documents à télécharger qui reprennent des moments de la journée du 10 mars 2007.

 Liens

- Retrouvez sur la page spéciale de l’Université de l’éducation nouvelle 2007, le texte complet de l’intervention de Jean-François Magnin, Directeur général des CEMEA, qui revient sur la question des neurosciences.

- Pour poursuivre la lecture de cette intervention, retrouvez une étude originale de l’OCDE sur le cerveau, qui laisse entrevoir de nouvelles pistes pour l’enseignement.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)