Poésie Multimédia...sans parole, Le Théâtre de minuit et Alphabet
Editions Syrinx, PC et Mac, Coproduction NHK Educational et Dada média

RDV tous les mercredis http://www.france5.fr/education/alphabet !

On a facilement tendance maintenant à associer aux univers multimédias, soit l’efficacité fonctionnelle des encyclopédies, soit le systématisme inlassable des accompagnements scolaires ou la navigation scénarisée des documentaires. Dans les deux titres “ Le Théâtre de minuit ” et “ Alphabet ” créés par Murielle Lefèvre d’après les livres objets de Kvéta Pacovska, rien de tout cela. Place à l’univers de la poésie... sans texte, ni voix, mais avec couleurs, formes et son, le tout mis en mouvement. Ce rendez-vous multimédia avec l’imaginaire pour les jeunes enfants mais que l’on peut consommer sans limite d’âge, se produit grâce au travail de la réalisatrice qui a su utiliser toute la puissance multimédia et interactive de cette bonne vieille machine qu’est l’ordinateur, entouré de ses périphériques, la souris, le microphone et le clavier. La puissance algorithmique de calcul, de mémorisation et de génération aléatoire est également sollicitée à tout instant. Ainsi grâce au “ petit moteur historique ” les différentes entrées/sorties de chaque tableau qui compose “ Alphabet ” ou “ Le Théâtre de minuit ”, organisent au fur et à mesure une promenade surprenante et douce (cf. programmation fluide basée sur les courbes mathématiques). Le microphone détecte le volume sonore et reproduit l’interactivité de la souris, celle-ci par son mouvement offre des surprises permanentes, les personnages, les objets, les formes, les lettres se déplacent, s’amusent, glissent, se balancent. L’utilisateur part aussi à la découverte des différentes couleurs de la musique, il crée, fait parler le son, invente des partitions chaque fois différentes, grâce à l’univers sonore génératif et interactif. En guise de mise en bouche quelques confidences.
Le théâtre de minuit est endormi, seule la lune peut réveiller le spectacle lorsqu’elle balaie la scène de son rayon ; l’astre secoue alors le clown pour l’inviter... les comédiens s’ébrouent, quittent leurs rêves secrets pour offrir une représentation. Poupées, clowns, joueurs de tambours, chanteurs, ballerines, jokers, reines et rois, tantôt romantiques, tantôt acrobatiques, ces saltimbanques, conçus, illustrés par Kvéta Pacovska, oseront toutes les couleurs, toutes les formes, tous les mouvements et tous les sons. Le joueur que nous sommes n’est pas appelé à faire de la figuration mais à réveiller et manier tous les éléments de cette œuvre artistique. L’enfant spectateur-acteur guidé par la lune entrera en relation avec ces tableaux, ces personnages, il fait danser la ballerine, nourrit la grenouille, il manipule des œuvres d’art picturales et musicales. Imaginons des lettres en état d’apesanteur, ayant la liberté de se déplacer, de se déformer, de rebondir, des lettres touchées par la grâce d’une danse perpétuelle, sans contrainte. Répondant aux déplacements de la souris, au clavier et au microphone, elles sont peureuses, gourmandes, moqueuses, elles ont le sens du rythme, elles produisent des sons, elles jouent pour nous mais aussi de nous. F de feu, soufflez et les F s’envoleront. G a faim, un G affamé va dévorer les petits G... A danse, S frissonne, J se plie sous votre souffle... Voici Alphabet...
Ce CD-Rom a obtenu le 7 mai dernier le grand prix lors du 8e Möebius international.
Que ces deux très beaux titres équipent tous les lieux éducatifs et culturels mais aussi de loisirs et de divertissement ! Ils doivent y trouver une audience large. Mais ces deux œuvres ont peu de référence, en matière d’écriture, il y a donc, à mon avis, nécessité de les introduire, de les inscrire dans des projets... Ils participeront d’une éducation artistique si nous savons leur en donner les conditions. Sinon dans l’environnement mouvant des images et des sons, ils seront laissés de côté. Ce serait vraiment dommage !

Christian Gautellier


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)