Premières rencontres : Information et Citoyenneté

Les militants des Francas, des Ceméa et de la Ligue de l’enseignement à l’initiative de l’association « Information et Citoyenneté » , ont réaffirmé leur volonté de militer pour le droit à une information de qualité et d’en être partie prenante .

Une intervention de Loïc Hervouet (1), ayant pour thème « Médias-public : comment dépasser le « je t’aime moi non plus » a montré qu’une évolution s’était produite : du journalisme d’opinion au journalisme de marché aujourd’hui, en passant par le journalisme d’information, puis le journalisme de communication. A chaque fois, un regard différent était porté sur l’idée de public. Si aujourd’hui, le public est souvent considéré comme une cible marketing, « il n’y a aucune fatalité » a estimé Loïc Hervouet. C’est pourquoi, forts de la légitimité acquise par le passé dans le cadre de mouvements comme MTT, Enjeu Télé ou d’une pratique de la médiation entre Pouvoirs publics, public et éditeurs au sein d’autres collectifs, les trois mouvements d’éducation populaire ont bâti leur programme d’actions pour les mois à venir. Il a notamment été décidé d’impulser des espaces de dialogue entre éditeurs, journalistes, citoyens organisés pour comprendre comment se fabrique l’information, de lancer des débats publics, de reprendre le dialogue avec tous les médiateurs de presse, de poursuivre les démarches auprès des Conseils Economiques et Sociaux régionaux pour qu’ils inscrivent le droit à une information de qualité comme une priorité sur le territoire, en parallèle un dispositif de formation sera mis en place pour les militants. Ces premières rencontres ont ainsi permis d’affirmer qu après le temps de la suspicion entre les médias et le public, le temps de la construction et des alliances était venu. « Information et citoyenneté » y prendra toute sa place.

(1) - Loic Hervouet a été, tour à tour, patron de presse, directeur d’une école de journaliste, médiateur à RFI

Voir également l’article de l’annonce de la création de "Information et citoyenneté"

Voir également l’article "La qualité de l’information, Une cause de l’éducation populaire"
rédigé par Gautellier Christian, Directeur de la Publication au Ceméa, Directeur du Département « Enfants, Ecrans, Jeunes et Médias » Vice-Président du CIEM (Collectif Interassociatif Enfance Médias), rédigé pour le VEN n°536

Pour tout contact christian.gautellier wanadoo.fr


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)