POUR UN VOLONTARIAT DE L’ANIMATION OCCASIONNELLE

Les accueils collectifs à caractère éducatif pour mineurs (ACM), répondant à des normes
réglementaires très strictes et déclarés auprès du Ministère en charge de la Jeunesse, sont des
espaces d’éducation non-formelle irremplaçables pour les enfants, les jeunes et les adultes handicapés
qui y participent, comme pour les jeunes et les adultes qui les encadrent. Ils mettent en oeuvre une
logique de solidarité et de réciprocité qui est un élément fort d’expérience et d’engagement. Les ACM
contribuent au droit aux vacances et aux loisirs éducatifs pour tous et au développement harmonieux
de la société.

Le volontariat éducatif dans les ACM s’inscrit dans l’esprit de la décision du conseil du 27 novembre
2009 de la commission des communautés européennes, relative à l’année européenne du volontariat
qui se déroule en 2011. « Les activités de volontariat constituent une riche expérience d’apprentissage,
permettent l’acquisition d’aptitudes et de compétences sociales et contribuent à la solidarité. Les
actions réalisées par des volontaires sont essentielles au développement de la démocratie, l’un des
principes fondateurs de l’Union européenne. Les activités de volontariat peuvent contribuer au bienêtre
des personnes et au développement harmonieux des sociétés européennes. »

Les ACM qui portent des valeurs éducatives permettent à des volontaires de participer et de contribuer
ensemble, durant leur temps libre, à une mission éducative et sociale d’intérêt général. C’est un
élément de formation tout au long de la vie. Pour tous, cela leur permet d’acquérir et de valoriser leurs
compétences sur un terrain éducatif complémentaire de l’école. C’est une contribution non négligeable
au renforcement du lien social et de la démocratie.

Mais surtout les centres de vacances et de loisirs offrent aux volontaires qui les encadrent un espace
d’engagement, des possibilités de prises de responsabilités éducatives, sociales et citoyennes. Ils
permettent aux jeunes volontaires de vivre une étape dans l’accession au monde des adultes. Ils
constituent un apprentissage de la relation éducative qui pourra leur être très utile dans leur future
responsabilité citoyenne. Pour certains cette expérience de volontariat pourra être déclencheuse
d’intérêt voire de vocation pour un futur métier à caractère éducatif et social, ou d’engagement en
prenant des responsabilités professionnelles (cadres d’entreprises, enseignant, animateur socioéducatif
et socio-culturel, éducateur, assistant social…). ou politiques (mandat politique).

Ces volontaires offrent leur engagement, leur enthousiasme et leurs compétences acquises par une
formation adéquate à ce type de responsabilité temporaire. Le volontariat s’inscrit dans un projet
collectif qui définit les rôles et les missions de chacun.
Grâce à cette forme d’engagement ces volontaires permettent aux organismes d’accueil chez qui ils
s’engagent de remplir leurs missions sociales et éducatives. Ces missions contribuent au principe de
l’intérêt général dont l’objectif est de permettre l’accès au plus grand nombre.

Cette possibilité, pour des adultes et des jeunes de coopérer ensemble sur un temps limité mais
souvent très dense soutient et renforce le lien intergénérationnel.
Cet engagement de milliers de citoyens actifs dans une logique de solidarité et de réciprocité existe
depuis des dizaines d’années. Il s’inscrit aujourd’hui dans le cadre du volontariat au niveau européen
pour être mieux reconnu et stabilisé. Ces raisons justifient pleinement la reconnaissance de cet
engagement volontaire dans les ACM, au sein d’un véritable volontariat éducatif adapté aux ACM qui
comprenne les formations pour le personnel pédagogique occasionnel et les séjours de vacances
adaptées. Ce volontariat est porté par les organismes d’accueil et le Ministère en charge de la
Jeunesse.

Pour lire la lettre

Pour télécharger le dossier complet


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)