"Jeux sportifs traditionnels et éducation nouvelle " - Introduction au dossier Vers l’Education Nouvelle n° 542 542
Pierre Parlebas, Responsable du groupe national de recherche Jeux et pratiques ludiques des Ceméa

Le jeu est souvent cité mais rarement étudié. À quoi bon, puisqu’il ne serait qu’un
agréable défoulement facilitant un retour vers des occupations plus nobles ? Tout
au plus le considère-t-on comme une entrée en matière motivante ou comme
une activité préparatoire à des pratiques plus sérieuses. Le jeu ne servirait-il qu’à
valoriser d’autres activités ? Ne serait-il qu’un faire-valoir ?

Voir le sommaire et commander en ligne

Le premier objectif de ce dossier est, précisément, de prendre le jeu au sérieux.
Le contenu des activités ludiques et sportives offre-t-il des caractéristiques originales
qui le distingueraient du contenu des autres disciplines ? Que dire du sport
et de la compétition dont les aspects passionnels et idéologiques obscurcissent
habituellement le débat ? Abandonnons les discours superficiels. La recherche
de données objectives et contrôlables est ici capitale.

Le second objectif est de prendre en compte le résultat de ces recherches afin
d’orienter la démarche des éducateurs dans la perspective de l’Éducation nouvelle.
Les observations de terrain et les analyses outillées mettent à découvert
les apports originaux des jeux traditionnels, notamment des jeux paradoxaux et
des compétitions partageantes. Il apparaît que les jeux traditionnels proposent
une riche palette de pratiques qui favorisent la manifestation de la solidarité
et le développement d’une compétence relationnelle. Il faut bien comprendre
que ces analyses qui pourraient paraître relever de la simple théorie, renvoient
en réalité à des enjeux éducatifs et sociopolitiques de première importance.

Les membres du groupe de recherche Jeux et pratiques ludiques ont déjà proposé
un ensemble d’études et d’outils pédagogiques tels que quatre fichiers de
jeux et un DVD centrés sur les jeux traditionnels. Dans ce présent dossier,
ils prolongent ces études théoriques et pratiques, en présentant un panorama
critique de la multitude des activités ludo-motrices. Leur préoccupation
constante est de garder le cap des Ceméa qui, dès leur fondation en 1937,
ont souligné le rôle majeur des jeux dans la conception et la mise en oeuvre de
l’Éducation nouvelle.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)