Les infos du secteur animation des Ceméa
Une logique territorialisée et des passerelles à consolider
CEMEA DE LA REUNION

Tel est le projet du secteur de l’animation
socioculturelle des Ceméa de la Réunion qui regroupe
les pôles de l’animation volontaire et de l’animation
professionnelle.

Depuis plus de 5 ans, l’équipe du secteur de
l’animation socioculturelle mène une réflexion et des
travaux expérimentaux sur l’ancrage de nos actions de
formations dans le paysage réunionnais pour affirmer
une politique de formation territoriale et le
développement d’alternatif d’apprentissage, dont la
finalité, est de favoriser la structuration de la filière
dans une perspective de mutualisation et de co-construction.
(…)

Cela se traduit, par la mise en place d’une
dynamique de formation s’appuyant sur les
ressources du milieu, pour créer et/ou recréer les
conditions d’apprentissage concrètes afin de mettre
en mouvement une synergie d’acteurs autour de
rencontres, d’échanges, de moments conviviaux et
d’événementiels partagés.

Le partenariat avec le Lycée Rontaunay à travers un
projet partenarial où le parcours au BAFA est
intégré dans le cursus scolaire en est un exemple
qui a permis à des jeunes lycéens de vivre une
dynamique de projet de groupe dans et autour du
lycée.

Autre exemple avec la Ville de la Possession, où les
lieux culturels, éducatifs ont été des terrains de
jeux pour les stagiaires afin de se confronter à
d’autres professionnels sur la problématique de la
jeunesse et de la médiation sociale. Pour les Ceméa
de la Réunion, il s’agit de passer d’une logique de
projet de formation à une logique de territoire de
formation. Cette approche est le levier de
développement de la personne et de son milieu de
vie. Faciliter les passerelles entre les stagiaires et
les militants de l’animation volontaire et
professionnelle est un atout et se joue donc autour
d’espaces intermédiaires et collaboratifs....


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)