Création d’un nouveau diplôme de niveau V

La filière rénovée du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports comporte actuellement quatre niveaux de diplômes : le BAPAAT (niveau V), le BP JEPS (niveau IV), le DE JEPS (niveau III) et le DES JEPS (niveau II).
Il est constaté que depuis plusieurs années, le BAPAAT est de moins en moins délivré. De multiples facteurs permettent de penser que cette qualification de niveau V n’est pas adaptée à la situation actuelle de l’emploi et du financement de la formation. En raison des besoins de recrutements de professionnels qualifiés, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs, la création d’un nouveau diplôme est l’occasion de repositionner clairement le niveau V de la nomenclature des niveaux de formation dans la filière « animation » des diplômes délivrés par l’état.

Cette création s’inscrit aussi dans l’objectif de favoriser les parcours de professionnalisation vers un niveau IV. La création de celle nouvelle qualification de niveau V s’inscrit également dans la perspective de professionnalisation, requise ou souhaitée, pour participer à la qualité des temps éducatifs, pour les animateurs recrutés massivement dans le cadre de la mise en œuvre des rythmes éducatifs.
Enfin, des acteurs, notamment du lien social et familial, identifient un besoin de qualification de niveau V complémentaire des métiers exercés en accueil collectif de mineurs (ACM) qui pourrait conforter les perspectives d’emploi à temps plein dans leur secteur.

Des travaux et des échanges articulés autour de groupes de travail et d’enquêtes ont permis :
- d’associer l’ensemble des acteurs aux réflexions et propositions,
- de mieux identifier les périmètres de métiers engagés dans un processus massif de professionnalisation,
- de mieux cibler les problématiques ;
- de fixer les objectifs.

Ainsi, la première réunion du groupe de travail pour l’ingénierie de création du Certificat Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (CPJEPS) mention « Animateur d’activités et de vie quotidienne » auquel les CEMEA participe à eu lieu le 18 mai 2017.

Cette première réunion a permis de travailler les éléments de la fiche d’activité et des lieux de pratique de ces futurs animateurs.

La prochaine réunion prévue le 21 juin doit nous permettre de travailler le référentiel ainsi que les équivalences.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)