Faire rimer migration et intégration

Publié le , mis à jour le
Lecture ~1 minute

Centre Presse, le quotidien de la Vienne, présente l'évènement dédié à l'interculturalité « De la migration à la citoyenneté », co-organisé par les Ceméa de Nouvelle-Aquitaine (Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Education Actives) avec  la Maison des étudiants (MDE) de l'université de Poitiers.

En ce jeudi 25 janvier 2024, où le Conseil Constitutionnel rend ses décisions concernant la Loi Asile et Immigration, proposer ce moment à la fois réflexif et festif n'est pas anodin. 

« De la migration à la citoyenneté »

Depuis quatre ans, les Ceméa de Nouvelle Aquitaine encadrent des ateliers auprès de migrant⋅es et co-organisent une soirée de restitution: intervention-débat, théâtre, danse et musique, assurée par le duo d'artistes La Gitane.

Un évènement riche en émotions, également !

 

Une soirée, "aboutissement de l'accompagnement"

Une vingtaine de jeunes issu⋅es de l'immigration sont mobilisé⋅es depuis septembre sur des ateliers de pratiques artistiques. Un des objectifs de ces temps encadrés par les Ceméa: viser une meilleure intégration en France.

Cette soirée, "aboutissement de l' accompagnement global, culturel et citoyen" réalisé à travers différentes disciplines artistisques: théâtre, danse et musique. permet de donner à voir le fruit du travail mené depuis plusieurs mois.

Un grand moment d'humanité et de joie partagée

Emilie Bourbon, coordinatrice du pôle culture-insertion aux Ceméa Nouvelle-Aquitaine

Les Ceméa ne sont pas seuls dans ces intitiaves et travaillent en partenariat avec Buddy System Réfugiés, Prahda Adoma, la Maison des Etudiants de l'Université de Poitiers et le Laboratoire Migrinter.

C'est d'ailleurs Fabien Sacriste, historien-chercheur associé au laboratoire Migrinter, qui intervient sur les différents aspects des migrations coloniales et post-coloniales lors de la soirée du 25 janvier 2024.