||juin 2003
Libre penseur
 Ajouter au panier

Quand je serai grand je serai libre penseur, rationaliste. J’apprends chaque jour.

Déjà je choisis la souplesse du doute contre la rigidité du dogme.
Déjà je rejette les religions, les croyances, les sectarismes, les fondamentalismes de tous poils.
J’ai peur, j’ai honte, j’ai colère, j’ai rage, j’ai cri, j’ai larmes pour la guerre, la crédulité, la soumission, la violence, le plaisir perdu, la mort.
Je travaille encore à défaire les liens, le prêt-à-penser, le tout compris d’avance. Je cherche l’ironie contre moi-même.
Pourtant, je revendique pour chacun le choix de croire. Je revendique pour chacun l’expérience de la perplexité. De ceux qui croient, je ne crains que leur force. Celle qui noue les corps des autres, qui obstrue les bouches, qui condamne les cœurs, qui dirige les vies ; celle qui rejette, enferme, contraint, assujettit, exclut. Je n’ai pas peur d’eux, ni de leur croyance : juste de la peur qu’ils ont d’une autre pensée.

C’est pourquoi, jaloux de ma liberté de penser, je suis aussi jaloux de la pensée libre des autres. Je suis pour les confrontations, les explications, les interrogations, les ouvertures sur l’autrement. Je suis contre les enfermements, les repliements, les étroitures d’esprit.

Contre ceux qui rejettent ceux qui croient.
Contre ceux qui ont raison d’avance.
Contre ceux qui jugent ceux qui rêvent autrement.
Contre ceux qui voient les chaînes des autres mais pas les leurs.

Je suis pour que chacun fasse son chemin mais j’espère les bifurcations, j’y travaille.

Je suis pour les arguments qui s’échangent, les pensées qui se croisent, les idées qui s’influencent, les valeurs qui s’enrichissent, les principes qui s’étonnent, les doutes qui s’accouplent, les questions qui se fertilisent.

Je suis pour les dépassements, contre les sens interdits.
Je suis pour la controverse face au discutable, pour la connaissance de l’ambigu, pour la querelle de nos différences, pour l’exploration de nos étonnements.

Je choisis ceux qui disent leurs convictions contre ceux qui dictent leurs certitudes.

Mes valeurs ne sont pas contre les croyances mais pour la pensée. Mon choix n’est pas contre les rites mais pour le sens choisi. Je crains moins les interdits irrationnels que ceux qui repoussent les hommes qui s’y soumettent. J’ai moins peur de la foi qui s’exprime que de ceux qui oppriment la foi. Moins peur de la naïveté que de l’exclusion. Plus à craindre du rejet des superstitions que des superstitieux eux-mêmes.

Nombreux sont ceux d’entre nous qui ont grandi dans la tradition religieuse, et qui ont appris à exercer leur libre arbitre. Il nous appartient de ne pas enfermer des enfants dans le rejet. De ne pas contraindre des éducateurs à s’enfermer entre eux, dans l’ombre de leurs dogmes, pour éduquer leurs enfants loin de toute autre influence, loin de toute pensée critique.

Je choisis de défendre toutes les libertés de choix : pour faire justement de cette liberté que je leur reconnais un sujet de réflexion et leur demander de la reconnaître aux autres.

Mon combat est celui de l’éducation au droit à construire ses propres choix. Il passe par la défense pour chacun d’une liberté acquise, conquise et donc avant tout permise, rendue possible par ceux qui ont le droit et le devoir d’éduquer.

En formation, mon choix est avant tout de respecter la liberté de ceux qui viennent se former. Pour pouvoir parler avec eux de ce respect, et de la nécessité dans laquelle ils sont d’autoriser, de respecter, de favoriser la liberté de ceux qu’ils éduquent. De permettre à chaque enfant d’exercer son doute et son scepticisme.

Former des éducateurs sans respecter les convictions et les rites qui s’y rattachent est une violence. Former des éducateurs sans aborder la question de la liberté de ses convictions est une lâcheté... ou la preuve que l’on n’accorde à cette question de liberté que bien peu de valeur.

Quand je serai grand je choisirai la force du doute contre la faiblesse du dogme. En attendant, au moins, j’essaye.

Guy Loyrion



Tous les articles de :
  • Guy Loyrion

  • 31/05/2003
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN