Enfant et apprentissage

Terrain N°40

Terrain est une revue semestrielle des éditions du patrimoine du ministère de la Culture et de la communication.
Sa présentation est soignée, son iconographie recherchée. Son ambition est de faire connaître les études ethnologiques des chercheurs français et européens, notamment celles réalisées avec le concours de la Mission du Patrimoine. Les dossiers thématiques qu’elle aborde se situent dans un large champ culturel assez étendu pour intéresser à la fois de ethnologues et un public plus varié, des éducateurs par exemple. En complément du thème abordé, une rubrique « Repères » traite de la valorisation de la recherche. Des informations complètent chaque numéro.
Terrain 40 contient des points de vue qui donnent à la notion d’apprentissage un élargissement certain. Un élargissement pour réfléchir à nouveau sur les acquisitions. Un apport plus universel, plus historique que l’on ne trouve pas ressemblé ailleurs. Citons quelques chapitres : Être enfant à Rome, Langage et apprentissage des nombres en Chine, Les dieux, Les ancêtres, Les enfants...
Un chapitre a retenu notre attention : Culture enfantine et règles de vie, de Julie Delalande. Le sous-titre en dresse le cadre : jeux et enjeux de la cour de récréation. Apprendre est une nécessité. Apprendre dans un groupe où l’enfant a une égalité de statut avec ses pairs. La cour de récréation avec les activités ludiques qu’elle engendre peut être considérée comme un lieu favorable au développement des savoirs et des savoir faire. Si, dans notre entourage, dans nos stages, nous utilisons fréquemment le terme culture enfantine, il est heureux que des chercheurs travaillant dans d’autres disciplines, déliés de l’emprise pédagogique immédiate donnent leur point de vue sur leurs recherches. C’est quoi la culture enfantine ? La cour de récréation, lieu d’observation privilégié nous fait penser que pour un animateur de centre de vacances, de loisirs, ceux qui servent la culture populaire ont eux aussi un espace d’observation. Le territoire du centre de vacances, le libre terrain d’aventure le parc municipal, le stade ouvert aux activités. Il est vrai que nous avons toujours tendance à entrer dans la trajectoire libre et personnelle de l’enfant. Pour nous mettre en appétit et montrer la richesse du texte de Julie Delalande, notons quelques-uns de ses sous-titres : les enfants détenteurs d’un savoir, la classe d’âge espace de transmission et d’appropriation, les rapports de sexe, quel lien avec l’action éducative de l’adulte... Ne mettent-ils pas l’eau à la bouche ?

Robert Lelarge



Tous les articles de :
  • Robert Lelarge

  • 31/05/2003
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN