Communiqué de presse du CNAJEP
Projet de loi de finances 2009 - Deux poids, deux mesures

Les cadeaux fiscaux aux sportifs de haut niveau seraient-ils la priorité du Gouvernement ? C’est en tout cas ce que révèle l’examen du projet de loi de finances 2009, qui prévoit d’accorder 26 millions d’euros d’exonérations fiscales aux sportifs professionnels. Dans ce contexte, les 10.5 millions d’euros alloués aux quelques 500 000 associations de jeunesse et d’éducation populaire paraissent bien dérisoires. « Deux poids, deux mesures », dites-vous ?


Dans des périodes de crise économique et sociale telles que celle que nous vivons actuellement, il est des choix politiques qui surprennent. En haut de cette liste figurent les 26 millions d’euros de ristournes fiscales offertes par l’Etat aux sportifs de haut niveau au titre du Droit à l’Image Collective (DIC).

Dans le même temps, les associations de jeunesse et d’éducation populaire subissent une saignée sans précédent de la part de l’Etat : amputation des crédits dédiés aux conventions avec ces associations ; suppression des postes d’enseignants détachés dans les associations complémentaires de l’Ecole publique ; disparition de la ligne budgétaire « animation rurale » du ministère de l’agriculture ; suppression de nombreux postes FONJEP ; démantèlement de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

L’accès des enfants et des jeunes à des pratiques éducatives, culturelles et sociales importerait-il moins à l’Etat que la compétitivité des clubs sportifs de haut niveau ?

Les associations du secteur risquent de payer un lourd tribut de ce désengagement. Depuis les grandes fédérations nationales et régionales jusqu’aux milliers d’associations qui irriguent le territoire, c’est tout un secteur de la vie associative qui se retrouve menacé ; c’est un pan entier d’activités qui risque de disparaître ; ce sont des milliers de bénévoles qui voient l’utilité de leurs actions contestée ; ce sont enfin des milliers de professionnels qui voient leur emploi menacé, au moment même où le chef de l’Etat décide de relancer les contrats aidés.

En conséquence, le CNAJEP et ses membres interpellent les parlementaires afin qu’ils amendent ce projet de loi de finances au profit des missions d’intérêt général qu’assurent les associations de jeunesse et d’éducation populaire.

----------------------------------------------
- Contacts presse : Benoît Mychak
CNAJEP - Tel. : 01 40 21 14 21. Fax : 01 40 21 07 06

- E-mail : cnajep(at)cnajep.asso.fr

Plus d’infos : www.cnajep.asso.fr


26/11/2008




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN