Articles paru dans Ouest-France Le 03 février 2012.
Opération de sensibilisation des jeunes aux usages des écrans.Usages et dangers d’Internet : Ados, êtes-vous assez prudents sur le Net ?

Emilie MICHEL.


Usages et dangers d’Internet : on en parle au lycée Curie à Saint-
Lô.

Les animateurs des CEMEA ( Centres d’ entraînement aux méthodes d’ éducation
active ) ont invité les lycéens de Curie à réfléchir sur leur utilisation d’Internet et des réseaux
sociaux.
Internet et les réseaux sociaux, c’était le thème des interventions proposées cette semaine aux
élèves de seconde générale du lycée Curie, à Saint-Lô.
L’objectif ? Inciter les lycéens à réfléchir sur leurs utilisations du Net, sans leur faire la morale.
Ces interventions, qui ont commencé mercredi et se poursuivent ce vendredi, s’inscrivent dans
le cadre d’une opération de sensibilisation aux écrans, à l’initiative du conseil régional et du
rectorat.


Le conseil régional et le rectorat ont lancé
une opération de sensibilisation des jeunes
aux usages des écrans. Cette semaine, les
élèves en seconde au lycée Curie
réfléchissent à Internet et aux réseaux
sociaux.

Reportage « On est là pour échanger avec
vous. Pas pour vous faire la morale
 »
, expliquent Hamid Hodzic et Thierry
Lefebvre, animateurs des CEMEA (Centres
d’entraînement aux méthodes d’éducation
active) A l’initiative du conseil régional et
du rectorat, les cinq classes de seconde
générale du lycée Curie participent a une
sensibilisation aux usages des écrans La
même expérience est proposée a des lycéens
d’Argentan et des apprentis d’un CFA de
Caen Soit 500 élevés bas-normands. Cette
semaine, on parle d’Internet et des réseaux
sociaux « Qui, parmi vous, a déjà lu les
conditions d’utilisation de Facebook ? »
. Une
seule élève lève la main. La classe se scinde
en deux. Pour le premier groupe, atelier « 
serious game »
, avec « 2025 »(l),qui
imagine un réseau social virtuel. Peut-on « 
publier »cette photo ? Accepter cette
personne comme « amie » ? « Si on fait le
mauvais choix, on perd de la prudence, si
on fait le bon, on gagne de l’activité
 »
, résume Eric. Lui n’est pas sur Facebook « 
Je trouve ça inutile pour moi. » Sa voisine,
Emilie, est inscrite « Avec la famille, qui
est éloignée, ça permet de communiquer.
On peut être en contact avec les amis,
aussi. C’est pratique quand on a besoin
d’aide pour les leçons. »
Un rang derrière,
Molly et Lucie Les réseaux sociaux, elles
trouvent ça utile « pour rester en contact
avec les gens qui sont loin
 », « communiquer avec les amis, partager
des photos »
. Toutes sortes de photos ? « Je
fais attention à celles que je mets »
, assure
Molly. Pas de photos compromettantes,« 
surtout quand on a ses parents sur
Facebook ! Il y a aussi des patrons qui
vont sur les réseaux sociaux. Je connais
une personne qui a eu un avertissement
comme ça »
, remarque Lucie « II n’y a
rien de compromettant » « Quand on a
trouvé une excuse pour ne pas aller bosser
et qu’on met une photo de soirée, ça pose
problème. Mais parfois, les réactions sont
exagérées »
, estime Molly A la fin du jeu,
Auguste et Corentin sont satisfaits « On est
les plus prudents. » « Sauf que vous avez
accepté des inconnus dans votre réseau
 »
, leur fait remarquer Hamid Hodzic. Dans
une autre salle, Thierry Lefebvre dévoile
quelques pièges d’ Internet . A partir de
captures d’écran, on décrypte une publicité,
on évoque les arnaques, la sécurité des mots
de passe… A 15 h 30, tous les élevés sont
réunis « Qui a déjà publié des photos sur
Facebook ? Qui a déjà demandé aux
personnes concernées une autorisation
avant de les publier ? »
Exemples concrets
avec les photos proposées plus tôt dans le
jeu virtuel « Si les gens sont normaux, on
peut la mettre ! »
lâche une élève. Devant un
autre cliché, une lycéenne s’exclame « La
fille est habillée, il n’y a rien de
compromettant... »
Oui, mais son droit à
l’image ? Encore une photo , cette fois,
l’amère-plan pose problème « On peut
retoucher l’image. »
Après les photos, les
textes de loi s’affichent au tableau, pour
alimenter la réflexion des adolescents « On
est là pour qu’ils réfléchissent par eux-mêmes
sur leurs usages d’Internet »
,
soulignent les intervenants. Si cela peut
ouvrir le débat dans les familles, tant mieux.
Une deuxième intervention, en mars, portera
sur les autres écrans téléphones portables et
smartphones, télévisions, jeux vidéo De
nouveaux débats en perspective i (I)
Accessible a tout public, sur
www. 2025exmachina. net

Emilie MICHEL.



Articles paru dans Ouest-France Le 03 février 2012.
(Poids : 139.4 ko - Format : PDF)


03/02/2012
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN