Article paru dans le mensuel d’ avril 2012.
Ne pas « Les » reléguer dans des « ailleurs » (Entretien avec Nahima Laïeb, responsable nationale du secteur Travail social et Santé mentale des Ceméa.)

Propos recueillis par Nicolas Kssis


Le chantier du handicap ne concerne évidemment pas que le domaine du sport, y compris
quand il se veut d’éducation populaire. Une organisation comme les Ceméa (Centres
d’entraînement aux méthodes d’éducation active), mouvement d’éducation nouvelle,
association d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle spécialisée
dans la formation des acteurs s’y trouve également confrontée. Il est donc intéressant,
au vu de la proximité de nos champ respectif d’intervention social, de regarder comment
elle essaie de s’emparer des problématiques liées à l’intégration des personnes en
situation de handicap.


-  Pouvez-nous nous présenter
les finalités que poursuivent
les Ceméa au sujet
du handicap ?
Nahima Laïeb : En tant que mouvement de personnes engagées dans
des pratiques autour des valeurs de
l’éducation nouvelle et des méthodes
d’éducation active, les Ceméa
prônent une éducation pour tous
Autrement dit, la finalité est la
même, et ce quelque soient les publics.
Les situations d’exclusion, de
non prise en considération de l’autre
nécessitent de fait une attention
spécifique aux fins de déployer des
modes d’accompagnement des acteurs
pour tenter de répondre aux
difficultés posées. En ce sens, les
initiatives engagées aux Ceméa
concernant les situations de handicap
et ce quelque soit les champs
d’intervention, s’inscrivent dans une
démarche inclusive

-  Quelles sont précisément
ces actions ?
Nahima Laïeb : Les initiatives, les
actions sont de nature variées, l’expérimentation
accompagnée d’une
démarche réflexive est un gage d’élaboration
permanente de la pensée,
de l’action. Le groupe national intitulé
« Accueillir la différence » réunit
régulièrement plusieurs personnes
du territoire national afin de réfléchir
aux enjeux, imaginer et concevoir
des outils pédagogique » adaptés au
champ de la formation. C’est un
espace d’élaboration pertinent de
réflexion au service de l’action. Les
problématiques rencontrées font
l’objet d’une veille et d’écritures
d’articles dans diverses revues du
mouvement, nous pouvons citer le
numéro 111 « Le droit au handicap »
de Vie Sociale et Traitements, revue
du champ du travail social et de la
santé mentale.
Des initiatives sous forme de cafés
pédagogiques, de tables rondes
notamment dans le cadre des éditions
décentralisées du Festival du
film d’éducation permettent de
mettre en questionnement les sujets
qui nous traversent, de croiser les
regards pour envisager d’autres
manières de voir, d’entendre.
Outre les contenus de formation
inscrits dans le champ de l’éducation
spécialisée, de la santé mentale,
de l’animation volontaire, de l’animation
professionnelle, des journées
d’étude sont élaborées, ouvertes
au grand public, elles
participent d’une éducation à la
citoyenneté. Pour exemple, la journée
d’étude organisée par les Ceméa
de Rhône-Alpes en décembre dernier
dont le thème était « l’accueil
des enfants en situation de handicap
dans les lieux de loisirs » en direction
des animateurs et directeurs,
des organisateurs, des familles et
des partenaires institutionnels en
est un exemple. Les Ceméa de
Bretagne ont créé un pôle ressource
Handicap, véritable lieu d’écoute,
d’accompagnement des actions collectives, des acteurs, il est conçu
pour favoriser l’accueil des enfants
et des jeunes en situation de handicap
dans les accueils collectifs de
mineurs du département
La place du handicap dans les politiques
européennes constitue également
une préoccupation. L’accès
des personnes handicapées aux loisirs
et à la culture, en Europe reste
le parent pauvre. Ainsi, 2 recherches actions
européennes avec des partenaires
de République Tchèque,
d’Italie et de Bulgarie sur l’accessibilité
des personnes handicapées à
l’éducation non formelle, ont été
engagées, avec l’appui du programme
européen Grundtvig. Un cédérom
sur les pratiques est en cours d’actualisation

-  Comment formaliseriez-vous
le fil conducteur
de votre action en direction
du handicap ?
Nahima Laïeb : Si des initiatives
apparaissent spécifiques face à des
discriminations répétées, Il importe
de (re)signifier la question majeure
du « vivre ensemble », l’enjeu sociétal
est de taille pour ne pas reléguer en
permanence ceux qui nous font peur,
nous dérangent dans des « ailleurs »
De même, la façon de nommer, de
catégoriser les publics n’échappe pas
à cette préoccupation, elle mérite
une déconstruction nécessaire pour
interroger les processus de construction du handicap.



2012-04-25 1185@SPORT___PLEIN_AIR
(Poids : 203.3 ko - Format : PDF)


Tous les articles de :
  • Nahima Laieb

  • 25/04/2012
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN