Décodeurs d’images

Article paru dans le mensuel Gen Mag Janvier 2012


À l’invitation de France Télévision, une classe
de CM2 de l’ école Anatole-France a participé
au projet « Médias, réalité ou fiction ? »,
un travail de décryptage des images.
Objectif : développer et nourrir le sens critique
des jeunes téléspectateurs.


decodeur_d_image2013-01-18-

A l’heure où les écrans ont envahi
nos intérieurs et colonisent mêmes nos poches, que le robinet à images déverse son flot intarissable
d’ infos, d’intox et de pubs mélangées, une
classe de CM2 de l’école Anatole-France
est allée voir l’envers du décor
Au mois de novembre dernier, France
Télévision et l’association Cemea (Centre
d’entraînement aux méthodes d éducation
active) ont proposé de faire participer les
élèves à une master class organisée pendant
le Salon de l’éducation, sur le thème
« Médias, réalité ou ficlion ? » « J’ai trouvé
intéressant d’y associer mes élèves afin d’en
savoir davantage sur leur rapport aux
images, et aussi pour les aidera s’interroger
sur le contenu de ce qu’ils regardent »,
explique Julie Gloaguen, leur enseignante

REGARDE VOIR...
Cette approche cathodique à d’abord pris
la forme d’une intervention, celle d’un
spécialiste des images, François Laboulais,
dans la classe, Il est venu présenter
des extraits d’émissions, de reportages et
de journaux télévisés qu’ils ont décortiqués
ensemble « ll a demandé aux élèves
de deviner à quel public telle ou telle émission
s’adressait. ll leur a également présenté
un petit film comportant des erreurs qu’ils
avaient à repérer ». Les élèves se sont prêtés
au jeu de très bonne grâce « On nous
a expliqué comment se réalisait un journal
télévisé, le choix des images, les décors
 »,
confie Mathieu « Comme beaucoup
d’autres, j’ai découvert que le journaliste
n’ apprenait pas son texte par cœur mais qu’il
te lisait sur un prompteur
 », renchérit
Salma.
Un projet qui a trouvé son point d’orgue le
22 novembre au Salon de l’éducation, à
Paris « Nous avons rencontre un grand
reporter de France Télévision, Jean-Jacques
Le Garrec, auquel les élèves ont pu poser
des questions sur son métier et sur le choix
des images du journal de 20 heures
 »,
reprend Julie Gloaguen. L’expérience s’est
conclue là.
Brève, elle fut néanmoins largement positive
« Depuis, je fais plus attention quand je
regarde un programme à la télé », assure
Mickael. « Si ce projet a permis aux élèves
de développer leur sens critique, je ne peux
que m’en réjouir
 », se félicite quant à elle
l’enseignante. Mission accomplie.

FRÉDÉRIC LOMBARD



2013-01-18 1379@GEN_MAG
(Poids : 142.1 ko - Format : PDF)


30/01/2013
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN