6ème festival du film d’éducation des Céméa Languedoc


Le 6ème festival du film d’éducation des Céméa Languedoc - Roussillon débute demain pour trois journées de projections et d’animation autour de l’éducation populaire


 Guider jeunes et adultes face à la multiplication des écrans

- Article paru dans le Quotidien La Marseillaise, le 11 Avril 2013

Jeux vidéo, télévision, ordinateur,
téléphone portable... Selon
une étude du Credoc datant de
juin 2012, les adolescents passeraient
50% de leur temps (en dehors
de l’école) devant un écran,
soit plus de six heures par jour.

Ce constat fait partie des raisons
qui ont poussé les Céméa du Languedoc-
Roussillon (LR) à s’insérer
dans le projet national du festival
du film d’éducation il y a cinq ans.

Dès aujourd’hui et jusqu’au 13
avril, ils proposent un cinéma qui
raconte des histoires d’éducation
dans la salle Rabelais.

Ce que l’on appelait éducation à
l’image il y a encore quelques années
est devenu éducation à l’écran.
« Aujourd’hui, les supports d’information
sont devenus mobiles. Il
n’est pas rare de voir un jeune qui
téléphone en tchatant sur internet
avec la télévision allumée, explique
Catherine Rochette, formatrice à
l’éducation aux écrans et coordonnatrice
de ce festival. La question
de l’apprentissage de la lecture des
médias, de l’omniprésence de la publicité
ou encore celle du catastrophisme
et du voyeurisme de certains
journaux télévisés, est accrue par
cette multiplication des écrans ».
Pour la formatrice, les parents
sont dépassés par des technologies
qu’ils ont eux-méme fait entrer
dans les maisons.

Les films proposés dans le cadre
de ce festival sont majoritairement
des documentaires sur des
sujets d’éducation délicats et dérangeants
 : délinquance sexuelle
des jeunes, conduites à risques, inceste...

Les Céméa cherchent à ouvrir des espaces de discussion et de
critique : « Les projections sont des
prétextes au débat et à la réflexion »,
ajoute Catherine Rochette. Les
huit séances sont accompagnées,
soit par le réalisateur du documentaire,
soit par l’un des comédiens
ou encore par un spécialiste
dans le domaine abordé. Parmi
les réalisateurs, Alessandra Celesia
présentera Le libraire de Belfast,
Eve Duchemin, L’âge adulte,
Adrien Rivollier Jeux criminels,
et la productrice Delphine Schmit
interviendra sur la fiction, Elle
ne pleure pas, elle chante
. Thibault
Brouillet, docteur en psychologie
et chercheur dans le laboratoire
Epsylon interviendra autour du
film Les enfants d’Hampâté Ba et
Thomas Rio proposera un atelier
familial autour du film Hsu Ji.

AXELLE CHEVALIER-PERIER


 Et si on jouait tous ensemble

Paru dans le Quotidien du 14 Avril 2013.

Festival Céméa a porte trois jours de films d’éducation, de rencontres-débats.

Le festival du film d’éducation a
pour ambition de croiser les regards
d’acteurs ; ceux qui agissent
auprès des enfants, des jeunes,
des parents... Un monde associatif,
social, qui s’est notamment réuni
vendredi autour d’une thématique
pour le moins tentante : "Jouons
ensemble".

Sur l’Esplanade, un animateur des Céméa,
porteurs du festival, initie les
passants au Môlkky, variante du jeu
de quille finlandais, quand, au centre
Rabelais, une expo de l’Agglo raconte
l’histoire des jeux à travers les civilisations.
Autour d’une table, des érudits
ont leur mot à dire sur le sujet.
Comme Florent Votovic, secrétaire
d’Accro jeux et éducateur spécialisé
en CHRS. « Le jeu est un support à la
relation. Une façon d’établir une ambiance
pour partir sur d’autres travaux,
IL a une notion de rencontres,
d’apprentissage. »

Celles des règles, de codes, de relation
à l’autre. Ce qui se noue dans les
cours d’école.

La peur du net

« Selon les jeux, on va vite observer
qui est le leader, le dominant, le dominé.
Le jeu est la base de l’enfant.
C’est à travers ces activités ludiques
qu’il va trouver sa position dans le
groupe
 », souligne Mathieu Violle,
responsable des accueils de loisirs
municipaux à La Croix-d’Argent. « À
chaque âge, il donne l’occasion d’expérimenter
la vie réelle.
 »

Chacun reconnaît ses valeurs et,
pourtant, n’allez pas dire à un parent
que son enfant a joué à l’école au lieu
d’apprendre ! « C’est suspect, péjoratif », note la vice-présidente de Céméa
L-R., Christine Votovic. Et Boris
Bellanger (FCPE) en convient : « II
faut changer ce regard, le faire accepter
aux parents, aux enseignants.
C’est un outil qui met en valeur
d’autres façons d’apprendre.
 »
Jeux de plateau, de stratégie, cartes.
Autour de la table, pas de poker menteur.
On n’exclut pas, non plus,
l’écran des jeux vidéo, du net, des réseaux
sociaux. « Il ne faut pas les opposer.
C’est l’addiction qui pose problème,

insiste Catherine Rochette,
coordinatrice du festival. Si c’est cadré,
il n’y a nulle raison d’interdire.
Aux parents de partager, accompagner.

 » Bref, à eux de jouer...

Nathalie Hardouin



2013-04-14 1472@MIDI_LIBRE (1)
(Poids : 318.9 ko - Format : PDF)

2013-04-12 1372@LA_MARSEILLAISE_ED_HERAULT
(Poids : 250.9 ko - Format : PDF)


11/04/2013
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN