Ils veulent sauver les « colos »


Trop chères pour les classes moyennes, les colonies vont-elles
disparaître ? Face à la baisse continue de leur
fréquentation, des députés veulent sauver les « colos ».
Et, dans un rapport parlementaire sur « l’accessibilité des
jeunes aux séjours collectifs et de loisirs » appellent à un
vaste plan national pour les relancer.

Les colos ont connu leur « âge d’or » de l’après-guerre aux
années 60, avant de décliner, lentement. En 2011 le taux
de départ des 5-19 ans en colonies de vacances de plus
de cinq nuits n’était plus que de 7,5 %, comparé à 14 % en
1995.

Les raisons de ce déclin sont multiples. Parmi les causes
de cette désaffection, le rapport des députés cite le coût
des séjours.


Article paru dans le quotidien la dépêche du 28 juillet 2013

Un rôle social qui décline

Avec 63 euros par jour et par enfant pour une colonie,
contre 35 euros pour un centre aéré et entre 10 et 15
euros pour un séjour scout, une certaine mixité sociale
propre aux anciennes colonies de vacances est en train de
disparaître. Elles sont aujourd’hui plutôt fréquentées par
des enfants de milieux aisés, ou issus de familles aidées par
un comité d’entreprise, une municipalité ou les services
sociaux des départements.

« A la libération, explique Georges Glandières, président
de l’Unat (Union Nationale des Associations de Tourisme),
l’État finançait le séjour d’un enfant à hauteur des deux
tiers du coût total, les parents couvraient le reste ».
Désormais, « les aides sont ciblées à destination des
familles les plus modestes et souvent les enfants issus de
classe moyenne se retrouvent écartés ».

Par conséquent, l’offre à tendance à se polariser : d’un
côté les centres associatifs et caritatifs fréquentés par
des jeunes défavorisés, et de l’autre des camps itinérants
de tourisme et d’aventure pour adolescents des milieux
aisés. Outre la crise, les colonies souffrent aussi d’une
image d’insécurité ainsi que d’un empilement de normes
sanitaires, alimentaires ou sécuritaires qui renchérissent
les coûts et placent ces structures dans des « situations
difficiles ».

En outre, ajoute Fabrice Deboeuf, responsable du secteur
animation volontaire des Ceméa (Centres d’entraînement
aux méthodes d’éducation active), et auditionné par
la commission, les nouvelles réglementations sur
l’encadrement des jeunes, fixées en 2012, sont « trop
complexes et trop strictes » notamment le temps de
repos journalier de onze heures pour les animateurs
qui contraint les organisateurs à engager davantage de
moniteur.

Relevant les bienfaits des « colos » sur l’éducation
de jeunes et le tourisme, les députés ont rédigé 21
propositions pour les « réinventer ». Us envisagent de taxer
plus fortement les hôtelleries de luxe afin de créer un « 
fonds national d’aide au départ en vacances collectives »
ou de distribuer plus de chèques vacances aux parents.
Pour qu’à nouveau, les colonies de vacances riment avec « 
je voudrais que ça recommence ».

Les jolies et populaires colonies de vacances,
immortalisées par la chanson de Pierre Perret en 1966,
sont-elles vouées à disparaître ? Trop chères pour les
classes moyennes, elles enregistrent depuis des années
un lent déclin. Des députés appellent à un vaste plan de
relance.

« À la libération, l’État finançait les séjours à hauteur des
deux tiers du coût total »



2013-07-29 1485@LA_DEPECHE_DU_MIDI
(Poids : 296.4 ko - Format : PDF)


19/08/2013
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN