Paru dans le Quotidien Ouest-France du 14 mars 2014
Basse Normandie : Des apprentis du CFA BTP éduqués aux dangers des écrans

Propos recueillis par Marc ANDERSSON


Ordinateurs, tablettes, téléphones portables : les dérives sont fréquentes et peuvent être dangereuses.
Pour en prendre conscience, des jeunes du CFA BTP reçoivent une éducation aux écrans.


Pourquoi une éducation aux écrans ?
Un établissement comme le nôtre est en partie finance par la région Basse-Normandie Lorsqu’elle dote les apprentis d’un ordinateur portable, elle veut leur donner une information sur son utilisation et sur les dangers de tous les écrans en général : télévision, ordinateur, tablette, téléphone portable Que doit-on faire des informations sur Internet ? " Un site est-il vraiment fiable ? Les jeunes doivent avoir conscience des dérives très rapides que peuvent avoir ces nouveaux modes de communication

Combien de jeunes sont concernés ?
Tous les jeunes qui sortent de troisième. Ce qui représente environ 380 élèves de première année.

Quel est l’objectif ?
Le but c’est de les prévenir sur tous les dangers des écrans. Comment peut-on et doit-on se protéger par rapport aux autres ? Un téléphone portable, par exemple. Est-ce important de le laisser allumer la nuit ? De recevoir un message à 4 h du matin ? Pour eux, oui. Et pourtant, il y a des ondes. Il vaut mieux le mettre en mode avion et ne pas le laisser sur la table de chevet, mais un peu plus loin. Un message instantané, vous l’effacez, mais I historique reste. Ça peut remonter très loin. On se sert d’exemple fictif pour leur dire attention.

Comment leur faire prendre conscience ?
La première matinée, les jeunes abordent quelque chose qui les touche de près : Facebook, le happy slapping (vidéo agression), la relation à l’image ou à l’information diffusée. A l’aide d’une simulation de réseau social. Un exemple : lors d’une soirée trop arrosée, des jeunes font des brimades sur un chat. Quelques années plus tard, un des participants postule dans une entreprise. Son passe lu revient à la figure, parce que son patron potentiel aime les animaux. Le second jour, ils doivent présenter un expose sur les écrans de demain, sur l’intérêt de Facebook.

Qui donne la formation et quelle est sa durée ?
L’animation se fait sur deux jours. Deux sessions de trois heures chacune. Un salarié, ou un intervenant. Un salarié, ou un intervenant extérieur, de l’association des Cemea (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active) dispense cette formation, avec l’un des deux membres du CFA formes spécialement pour être référents dans l’établissement. En amont, ils sondent les jeunes sur leurs pratiques et adaptent ainsi leur intervention. Dans les années à venir, peut-être serons-nous capables de faire cette éducation nous-même.

Marc ANDERSSON



2014-03-14 1609@OUEST_FRANCE
(Poids : 239.5 ko - Format : PDF)


14/03/2014
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN