Paru dans le Quotidien Ouest France du 15 mai 2014
Ce que font les jeunes normands sur Internet

Juliette MARIE


5 000 lycéens et apprentis ont répondu à un questionnaire sur leurs pratiques Internet. Ils aiment leur smartphone, Youtube et Facebook.


De l’ordinateur au smartphone

Les 5 000 jeunes Bas-Normands, interrogés dans le cadre du dispositif « Éducation aux écrans et aux médias » mis en place dans 24 établissements, utilisent plus leur smartphone que leur ordinateur pour aller sur Internet - 73 % contre 66 % - et ce, même lorsqu’ils sont chez eux. Résultat peu surprenant puisque 91 % d’entre eux déclarent avoir un smartphone, alors que seulement 65 % possèdent un ordinateur portable. « La tablette émerge en tant que nouvel outil, et son importance va sans doute croître dans les prochaines années », assure Christian Gautellier, directeur du département « Enfant, écran, jeunes et médias » des Céméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active).

La musique avant tout

Étonnamment, les réseaux sociaux ne sont pas la pratique préférée de ces jeunes sur Internet. Le téléchargement et l’écoute de musique passe avant Facebook ou Twitter. Télécharger ou regarder des films et vidéos en streaming est une activité également très prisée par ces internautes. Seuls 35 % d’entre eux admettent apprécier regarder la télévision sur Internet.

Attention aux données personnelles

Fini le temps des skyblogs. Les sites préférés des élèves sondés sont Youtube et Facebook. Seuls 37 % utilisent Twitter. «  Les applications dites de « contenu éphémère », comme Snapchat, sont en plein boom. Ils devraient apparaître dans nos sondages l’année prochaine », soutient Christian Gautellier. «  Cela pose un vrai problème en terme de protection des données personnelles puisqu’il a été démontré que ces données censées s’effacer étaient, en réalité, stockées », alerte-t-il. Sensibiliser les jeunes à la protection de leur vie privée fait partie des objectifs du dispositif. Une mission d’autant plus nécessaire que 54 % des sondés considèrent Internet comme un espace public.
Le dispositif «  Éducation aux écrans et aux médias » existe depuis 2010. Il est financé par le conseil régional de Basse-Normandie et animé par les Céméa, en collaboration avec le rectorat. Pour Christian Gautellier, « le but, dans les prochaines années, est de le généraliser à l’ensemble de la région ».

Le site enfants-medias



2014-05-15 1125@OUEST_FRANCE
(Poids : 225.7 ko - Format : PDF)


15/05/2014
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN