Opération Festival D’Avignon 2014


Articles parus dans à la Presse


 Olivier Py à Avignon

Article Paru dans le Quotidien Le Figaro du 21 mars 2014

  « Les lycéens sont du voyage » - Quotidien Courrier Picard du 6 juillet 2014

La Région Picardie, en partenariat avec le Ceméa (Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation active) permet à une centaine de lycéens de partir à la découverte du festival, du 12 au 16 juillet, et aussi d’aller à la rencontre des sept troupes de théâtre picardes.

Les élèves des lycées Jean de La Fontaine de Château-Thierry (02), Gay Lussac de Chauny (02), Pierre de la Ramée de Saint-Quentin (02), lycée du Vimeu de Friville-Escarbotin (80), lycée professionnel agricole d’Abbeville (80) et le Centre de formation professionnelle rural de Vaumoise (60), assisteront aux spectacles des compagnies dans le festival « Off » mais aussi dans le festival « In ». Ils participeront également à des ateliers animés par des comédiens professionnels et relateront leur séjour sous forme de reportages diffusés sur les réseaux sociaux : www.facebook.com/picardieenavignon et la Web Tv lien. Pour Mme Lavacry, professeurs au lycée du Vimeu de Friville-Escarbotin, il s’agit « de faire découvrir un festival de spectacle vivant aux élèves, mais surtout de les emmener en dehors de leur territoire. Enfin, de travailler sur leur attitude en tant que spectateur ».

 Avignon toute la semaine « Des lycéens plongent dans le Festival » - Quotidien Le Dauphiné Libéré du 12 juillet 2014 -PACA

À l’initiative du Conseil régional Paca, 120 lycéens issus de 10 lycées de ce même territoire découvrent en ce moment et durant cinq jours le Festival d’Avignon.

Tous volontaires pour participer à cette immersion culturelle, ces lycéens ont étudié de façon pratique et (ou) théorique le théâtre durant leur année scolaire.

"Littéraires" ou "scientifiques", de lycées d’enseignement général ou venus de lycées professionnels et de centres de formation d’apprentis, ils ont également préparé en amont leur venue au Festival avec l’aide de l’association CEMEA Paca (Centre d’éducation aux méthodes d’éducation active).

Organisée par le Centre de jeunes et de séjour du Festival d’Avignon, cette petite semaine dédiée au théâtre leur a permis de découvrir des spectacles du In (Le Prince de Hambourg, Orlando ou l’impatience, Pied ballet, etc.) et du Off au théâtre des Halles et du Chêne noir, ainsi que de participer à l’Université d’Avignon à une table ronde sur "S’engager quand on a 17 ans".

F.K.

 Dix lycéens de Laennec au festival d’Avignon

Paru dans le Quotidien Ouest France du 25 juillet 2014. Christelle DAMERON.

Des élèves de première littéraire du lycée Laennec ont passé quatre jours au Festival d’Avignon. Alizée et Estelle racontent leur séjour, « court mais intense ».« C’était vraiment super ». Parole de lycéenne.

Alizée, 18 ans et Estelle, 16 ans, sont unanimes. Un séjour comme ça, c’est vraiment « une chance », selon les deux jeunes filles scolarisées à Laennec. La chance, c’est d’avoir fait partie des 40 élèves sélectionnés par participer à l’opération Lycéens en Avignon, organisée par l’Éducation nationale, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (CEMEA), avec le soutien du Conseil régional. Sur les 40 lycéens sélectionnés, dix étaient scolarisés au lycée Laennec. Du in au offLe groupe a pu voir deux pièces dans le Festival in : Mahabharata, mis en scène par le Japonais Satoshi et Orlando ou l’impatience d’Olivier Py. Sur la première création, les filles n’ont pas l’air emballées. « Je me suis vraiment ennuyée. Les traductions en français tardaient à venir. Apparemment c’est parce que les phrases japonaises sont bien plus longues. Parfois les acteurs parlaient pendant 20 secondes et il y avait une seule phrase pour traduire tout le monologue », raconte Estelle.Moins sévère en revanche sur Orlando ou l’impatience :« J’ai trouvé cette pièce super, avec de très bons acteurs », déclare-t-elle.Échanger et critiquer. Après les spectacles, un débriefing était organisé avec les animateurs pour échanger et confronter les points de vue. « Ça développe l’esprit critique, ça fait réfléchir et ça nous apprend à accepter que les autres pensent différemment de nous », explique Estelle.Plus encore que les pièces au programme, le off du festival a particulièrement séduit les deux copines. « C’est une vraie exploration, il faut se perdre dans les rues et dénicher le spectacle qui nous plaît. Les gens distribuent des tracts, je me suis retrouvée avec 180 flyers à la fin », s’amuse Alizée.« Dans la ville, il y a vraiment une bonne ambiance. C’est très coloré. Les spectacles sont dans tous les lieux : ça va du garage aménagé en salle de spectacle au théâtre installé dans le Novotel », explique Estelle.Un sketch animé par deux comédiens humoristes dénichés au coin d’une rue : « Mon coup de cœur du festival », annonce Alizée. Idem pour Estelle qui a trouvé son bonheur en regardant une interprétation du Mysantrope de Molière, une pièce du festival off également.

le séjour. Une ouverture sur le monde, des rencontres à travers les impressions échangées à la sortie de la salle de spectacle et tout ça pour 30 .« Grâce à l’aide de la région, on n’a quasiment rien payé. On n’y serait peu être jamais allé au festival, ou alors dans dix ans et je suis bien contente de l’avoir vécu en étant jeune. On pourrait croire que ce n’est pas pour les gens de notre âge, que c’est ennuyant mais en fait, pas du tout », argumente Estelle. D’ailleurs, Alizée est formelle : « L’année prochaine, j’y retourne, peu être en camping ». Alizée et Estelle ont participé à l’opération Lycéens en Avignon et ont passé quatre jours dans le plus grand festival dédié au théâtre en France.

  Plusieurs élèves Clusiens ont participé pour la première fois au projet Lycéens en Avignon

Les échanges avec comédiens ou metteur en scène (ici Christian Schiaretti) ont été fructueux. les lycéens sont revenus avec une seule idée en tête : pouvoir y retourner lors des prochaines éditions

- Des clés pour mieux apprécier le spectacle - Quotidien Le Dauphiné du 28 juillet 2014

En amont du spectacle, le matin, les élèves ont participé à des ateliers lecture, écriture, diction, arts plastiques, danse, échange avec les comédiens ou metteur en scène... Ceci afin de mieux préparer ce jeune public à recevoir le spectacle, à appréhender le métier de comédien, à en faire des spectateurs plus avertis. La représentation était suivie le lendemain d’ateliers de restitution au cours desquels chacun pouvait confronter son point de vue à d’autres.

« Des échanges de qualité, dans un climat respectueux, à l’écoute de l’autre », a noté Nelly Lelong. Un avis partagé par sa collègue : « Apprendre à regarder, à développer sa position de spectateur, ne pas aller en simple consommateur et s’initier à la critique, c’était aussi le but visé », souligne Claire Karpman. Les élèves ont apprécié ce temps de préparation qui levait le voile sur les œuvres sans les déflorer totalement, préservant cette part d’inattendu et de découverte qui procure le plaisir. Ces ateliers étaient animés par des équipes d’animation du CEMEA, une association fondée en 1937 ayant pour but la diffusion des idées d’éducation nouvelle avec pour objectif essentiel d’associer éducation et culture, de développer les pratiques culturelles et les rendre accessibles à tous.

- Le lycée Charles Poncetau cœur du festival d’Avignon : Paru dans le Quotidien Le Dauphiné du 28 juillet 2014. Fabienne BOISSIER

Depuis hier, le rideau est tombé sur le 68e festival d’Avignon 2014. De retour chez eux mais la tête encore ailleurs, les 13 élèves en classe de seconde,1ère ou terminale au lycée Charles Poncet ont encore les yeux qui brillent lorsqu’ils se remémorent la belle aventure qu’ils viennent de vivre durant cinq jours. « Moi. jamais je n’aurais cru qu’un jour j’irais au festival d’Avignon ! » clame Pauline. Et pourtant. L’an dernier déjà le lycée Charles Poncet avait posé en vain sa candidature auprès de la région Rhône-Alpes qui intégrait dans ses actions le projet "Lycéens en Avignon".

Cette année, la demande reformulée aura été couronnée de succès. Ce qui a plaidé en faveur de l’établissement ? Sans doute son fort engagement sur le plan de la mise en œuvre des pratiques théâtrales : le lycée compte en effet une option théâtre qui se concrétise par des créations montées et représentées chaque année. Mais aussi, son dynamisme impulsé par une équipe éducative qui met sur pied de nombreux projets à visée culturelle. Le groupe a embarqué avec les autres établissements retenus (voir repères), encadré par deux professeurs de lettres, Nelly Lelong et Claire Karpman qui a assuré les cours d’option théâtre durant l’année scolaire.

Parmi les élèves, cinq ont choisi l’option théâtre. Les autres montrent un intérêt pour cet art sans le pratiquer nécessairement. « J’aime lire des pièces », confie Kevin qui avoue être devenu un amoureux du théâtre.
L’opération "Lycéens en Avignon" n’en est pas à ses balbutiements puisque, née en 2004 d’un partenariat entre le ministère de I Éducation nationale, l’association festival d’Avignon et le Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation actives [CEMLAI. Elle est conduite en collaboration avec les conseils régionaux qui apportent leur soutien, notamment financier.

Les objectifs de cette action sont clairement définis : il s’agit de promouvoir le théâtre en milieu scolaire, d’initier les participants à la pratique du festival et d’entrevoir la notion de transversalité des arts. Entre le programme in et off, les journées ont été denses et« les nuits courtes » à entendre les apprentis festivaliers.

Chaque élève a bénéficié de deux voire trois spectacles pris en charge par la Région Au programme, entre autres "Mai, juin, juillet" de Denis Guénoun et mis en scène par Christian Schiaretti, directeur du Théâtre national populaire (TNP). 3h40 d’une pièce qui replace Jean-Louis Barrault et Jean Vilar au moment des événements de mal 68. « Je n’ai pas décroché une seconde, j’ai été dedans du début à la fin », assure Chloé.

Et Même peu initiés à l’ambiance "festival" , les lycéens ont vite pris leurs marques et les initiatives sont venues tout naturellement. Choisir dans le "OFF pour concocter son programme est devenu un jeu d’enfant en même temps qu’une aventure de camaraderie. « Ils ont bien fonctionné avec les autres lycéens et se sont bien mélangés. Même les plus introvertis, en fin de séjour, ont réussi à sortir de leur carapace », soulignaient les enseignantes, ravies de cette expérience qui leur a permis « d’avoir un autre rapport avec les élèves. »

Opération festival d’Avignon 2013



spectacle_rue_avignon
(Poids : 120.7 ko - Format : JPEG)

spectacle_Cour_d’honneur_avignon
(Poids : 132.7 ko - Format : JPEG)

spectacle_avignon
(Poids : 114.4 ko - Format : JPEG)

spectacle de rue_avignon
(Poids : 140.6 ko - Format : JPEG)

sejour jeune_adolescent_Avignon
(Poids : 115.4 ko - Format : JPEG)

rencontre_artiste_avignon
(Poids : 129.6 ko - Format : JPEG)

Rencontre_artistes_avignon
(Poids : 125.5 ko - Format : JPEG)

lyceens_avignon_Bapaume
(Poids : 51.8 ko - Format : JPEG)

jeunes_a_avignon
(Poids : 62.1 ko - Format : JPEG)

formation_medias_avignon
(Poids : 134.8 ko - Format : JPEG)

déambulation_off_avignon
(Poids : 110.2 ko - Format : JPEG)

affichage_oof_avignon
(Poids : 275.1 ko - Format : JPEG)

affichages_off_avignon
(Poids : 128.8 ko - Format : JPEG)

2014-07-28 1753@LE_DAUPHINE_LIBERE(1)
(Poids : 174.2 ko - Format : PDF)

2014-07-25 1189@OUEST_FRANCE
(Poids : 234.8 ko - Format : PDF)

2014-07-12 1854@LE_DAUPHINE_LIBERE
(Poids : 95.3 ko - Format : PDF)

2014-07-07 1522@COURRIER_PICARD
(Poids : 38.3 ko - Format : PDF)


28/08/2014
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN