Près de 6500 jeunes attendus cette année en centres de vacances


A partir du 30 juin, 87 centres de vacances et de loisirs (CVL) seront ouverts jusqu’à mi-août à travers la
Polynésie, dont 80% à Tahiti.


PAPEETE, 30 juin 2015 - Durant les mois de juillet et août, 87 centres de vacances et de loisirs doivent
accueillir près de 6 500 jeunes mineurs des quartiers de l’agglomération urbaine de Papeete.
La période des grandes vacances est pour certain synonyme de séjour en Centre de vacances et de loisirs
(CVL). Parmi les écoliers, tous n’ont pas l’opportunité d’être dans une famille qui a les moyens financiers
de leur offrir des vacances. Et c’est pour remédier à cette forme d’injustice que les Centres de vacances
existent.

" Il s’agit d’occuper ces jeunes pendant les grandes vacances et de faire en sorte que ce temps de loisir ne
les expose pas à l’ennui ou à de mauvaises influences", souligne René Temaharo, ministre de la Jeunesse
et des Sports. " Ils sont accueillis par des animateurs dans des structures qui permettent de leur offrir un
cadre de vie en collectivité. Les activités sont conduites selon un projet pédagogique. D’une manière plus
générale, c’est un lieu mis à profit par l’encadrement et les responsables du secteur associatif de jeunesse
pour transmettre des savoirs, du savoir être et du savoir faire, à ces jeunes durant les temps péri et extra
scolaires".

Ces centres sont essentiels pour que ces jeunes puissent, le temps des vacances, découvrir et partager
des activités variées, dans un cadre éducatif et sécurisant. Les organisateurs sont désormais tenus de
conclure une convention d’engagement éducatif (CEE) avec chaque personnel pédagogique indemnisé et
de le déclarer à la CPS. A l’issue de cette campagne, un bilan avec les associations organisatrices permettra
de mesurer l’impact de ce nouveau dispositif sur le développement des CVL.

Contrairement à une idée reçue, les CVL sont ouverts à tous de 3 à 17 ans, quelque soit le niveau de revenu
des familles. Le prix des séjours varie de 18 à 23000 Fcfp en fonction de la grille des activités programmées
par la structure d’accueil. Les séjours varient de deux à trois semaines et débuteront à compter du 30 juin.

Pour les enfants issus de familles en difficultés, la prise en charge financière des séjours est assurée par
la collectivité. Les frais de séjour sont alors financés par la Caisse de prévoyance sociale (CPS) ou par la
Direction des affaires sociales (DAS), après vérification du niveau de revenu des familles.

Un budget de 137 millions Fcfp,

Sur la base d’un coût moyen par enfant de 21 000 Fcfp par séjour, pour l’accueil de 6500 jeunes allocataires,
un total de 137 millions Fcfp est injecté dans l’économie du Pays en indemnisation d’animateurs, en transport
maritime et aérien, en denrées alimentaires, en matériels pédagogiques, pharmaceutiques ou en locations
diverses.

Plusieurs séjours doivent être organisés par chaque centre d’accueil au fil de la période des grandes
vacances, jusqu’à la mi-août. Les inscriptions sont toujours possibles auprès des associations habituelles ( Céméa
, CPCV, FSCF ou de la Fédération des œuvres laïques).

Sur la base des données qualitatives et quantitatives recueillies par la Direction de la jeunesse et des sports,
il ressort que la plupart des jeunes qui fréquentent ces centres sont en majorité issus des quartiers de
l’agglomération urbaine de Papeete. Parmi les 87 centres, 80% sont aménagés à Tahiti et Moorea.

La tranche d’âge des 6-12 ans est celle qui fréquentera le plus les CVL avec 3455 mineurs attendus cette
année, soit 53% du total des enfants déclarés à ce jour. Parmi les adolescents, les 13-17 ans figurent au
second rang en effectif avec 1798 jeunes inscrits, soit 28% du total. Mais les centres de vacances accueillent
aussi les tous petits et se préparent à recevoir courant juillet et août prochains près de 1250 enfants âgés
de 3 à 5 ans. C’est-à-dire près d’un enfant sur cinq inscrits aux CVL.



2015-07-01 5236@WWW_TAHITIINFOS_COM
(Poids : 117 ko - Format : PDF)


29/06/2015
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN