Manifeste pour une justice sociale en Europe


L’Europe se trouve à un tournant décisif de son histoire. Depuis les fondations de ses premières institutions communes, le continent a connu la paix, la prospérité et le progrès. Néanmoins, les fondations mêmes de notre projet commun sont remises en question par la poussée du populisme et du nationalisme. Il ne s’agit pas seulement d’une question européenne, à l’échelle mondiale également les modèles de développement durable et inclusif ont été mis de côté pour favoriser la gestion de crises à court terme, entrainant des inégalités croissantes et des conditions de vie et de travail précaires.

Les prochaines élections européennes, qui se tiendront dans moins de 100 jours, détermineront le futur de l’Union européenne. Les citoyens seront appelés à élire leurs représentants dans un contexte de modifications profondes. SOLIDAR en tant que réseau progressif de la société civile, a une vision différente de notre futur commun, vision qui guide nos engagements européens et internationaux avec nos membres, partenaires et alliés.

L’obsession récente avec l’austérité, avec l’érosion des droits économiques, sociaux et culturels, avec la réduction des dépenses allouées au développement social et avec l’investissement continu apportant le bien-être à certains au détriment extrême des autres, a eu un effet dévastateur sur la confiance de la population dans la démocratie, dans la prise de décision délibérative, et dans les institutions officielles, y compris les institutions européennes.

La population se sent abandonnée par les États et gouvernements, et leurs préoccupations légitimes de travail décent, protection sociale, accès a l’éducation, au logement, aux soins de santé, et aux services sociaux et publics, ignorées. La population perçoit un manque d’investissement social et de réelles politiques d’intégration. Celle-ci ressent un besoin de changement et de protection en cette période d’incertitude. Les nationalistes profitent de ces sentiments afin d’obtenir des appuis et de prendre du recul par rapport à notre futur commun, faisant appel à une rhétorique fondée sur la peur, préférant cibler des boucs émissaires au lieu de livrer des solutions.

Des instruments tel que l’Agenda 2030 du développement durable et le Socle européen des droits sociaux ont été élaborés par les institutions européennes et approuvés par les gouvernements. Leur mise en œuvre est maintenant nécessaire afin d’œuvrer pour la paix, le bien-être et le progrès. Des synergies doivent être identifiées afin de bâtir des sociétés qui soient plus égales, plus saines, plus durables et plus inclusives.

La formulation des politiques à tous les niveaux doit être cohérente et doit positivement amener à la réalisation d’un changement de paradigme vers une justice sociale.

Afin d’atteindre la durabilité à tous les niveaux, SOLIDAR et la Fondation de SOLIDAR appelent à ce que le prochain plan de travail de la Commission européenne soit centré sur la durabilité au moyen d’investissements sociaux. La question est d’importance pour que l’Union européenne soit capable de faire face au changement climatique et à ces conséquences sociales, ainsi qu’à trouver une solution humanitaire qui permettra de finalement gérer les flux migratoires.

SOLIDAR et la Fondation de SOLIDAR appelent également à une meilleure reconnaissance de la contribution et du rôle des organisations de la société civile au moyen d’un cadre juridique et de mécanismes de financement adéquats qui puissent faciliter des structures participatives telles que l’éducation non-formelle et l’inclusion sociale, et puissent permettre aux collectivités de s’organiser pour travailler pour le bien commun en temps d’individualisme accru.

L’éducation civique et à la citoyenneté sont fondamentales afin de promouvoir la vision européenne, et devraient donc être inscrits à l’ordre du jour politique à tous les niveaux afin de veiller à ce que les citoyens deviennent actifs et impliqués lors – et au-delà - des élections de mai 2019.

Réaliser cet objectif dépendra de la mobilisation des électeurs et de leur prise de conscience selon laquelle leur vote compte. Le jour suivant les élections la confiance et l’assurance des citoyens dépendra des priorités fixées dans le plan de travail qui sera adopté. C’est pourquoi SOLIDAR travaillera avec les forces progressistes du parlement européen, les syndicats et organisations européennes de la société civile dans l’élaboration d’un plan de travail prospectif qui amènera la justice sociale plutôt que des inégalités croissantes.

Engager les électeurs, et spécialement les jeunes, est essentiel afin d’assurer que nos priorités soient représentées au Parlement. Nous sommes par conséquent satisfaits de notre partenariat avec le projet Cette fois je Vote du Parlement européen, une communauté en ligne de supporteurs soulignant l’importance du vote lors des élections européennes.

Il est temps de ré-envisager le projet européen en tant que structure juste et durable, qui repose sur la notion de protection et bien-être pour tous ses citoyens. La majorité démocratique au Parlement européen est en jeu. La société civile organisée à travers l’Europe est prête pour le combat !

Conny Reuter, SOLIDAR Secretary General


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)