Nous luttons contre le sexisme, contre la désinformation et la manipulation, et vous ?

Dans le contexte de la campagne de désinformation orchestrée actuellement... les Ceméa réaffirment fortement leur position de mouvement d’éducation. Des militants anti-"théorie du genre" ont faussement affirmé qu’une journée de lutte contre le sexisme proposée dans des lycées nantais obligeait les garçons à venir en jupe.
Fausse information largement été reprise sur certains réseaux sociaux et médias, soigneusement orchestrée par La Manif pour tous, qui a organisé hier un rassemblement devant les grilles du lycée Clemenceau à Nantes et qui renouvelle son opération « Action sentinelle » aujourd’hui !

En fait, de quoi s’agit-il ?
Avec la journée « Ce que soulève la jupe », le CAVL s’interroge sur l’égalité garçons-filles.
C’est une action imaginée et proposée par les élus au conseil de vie lycéenne pour lutter contre les discriminations, mise en place par la commission Anti-Discrimination / Citoyenneté du Conseil Académique à la Vie Lycéenne, estimant que la lutte contre le sexisme est un combat quotidien. C’est pourquoi elle a élaboré une journée académique de sensibilisation contre le sexisme, intitulée « Ce que soulève la jupe » (tiré de l’ouvrage de Christine BARD), qui propose aux établissements scolaires, en partenariat avec la commission du CAVL, des animations, dont le port de la jupe, permettant d’ouvrir le débat pour lutter contre les constructions stéréotypées des rapports sociaux de sexe. Cette journée a ainsi lieu dans 27 lycées de l’académie de Nantes.

Les CEMEA Pays de la Loire soutiennent l’action lycéenne et y participent.
Dans le cadre des Actions Éducatives avec le Conseil Régional et le Rectorat, nous intervenons régulièrement dans les établissements scolaires contre les discriminations sexistes et contre l’homophobie. Nous avons aussi animé il y a un mois la journée de restitution régionale organisée par le Conseil Régional qui avait une focale sur... la journée de la jupe.
Dans de nombreux espaces, nous luttons pour une éducation à l’égalité filles garçons, à l’école comme ailleurs.

Enfin, rappelons que, au niveau national, les CEMEA ont fait un communiqué, il y a peu, toujours d’actualité.

" Oui à l’éducation à l’égalité filles garçons, à l’école [cliquez sur le lien, pour voir l’article].


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)