Pris sur le vif
Ceméa de Bourgogne : Rythmes de l’enfant et activités périscolaires

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école

Dans le cadre d’une convention avec la ville de Dijon, une formation de trois jours a été proposée
à un groupe d’animateurs.trices et de directeurs.trices en charge des TAP, du périscolaire et
de l’extrascolaire.

La thématique étant la prise en compte des rythmes de l’enfant, les Ceméa
de Bourgogne ont fait le choix d’inviter l’éducation nationale à participer à cette formation,
sous la forme d’un échange-débat de 2 heures avec le groupe. M. Sartori, Conseiller pédagogique
départemental, a repris le contexte de la réforme, ses réussites et les difficultés dans sa
mise en oeuvre. Les animateurs.trices ont beaucoup apprécié pouvoir donner leur avis sur cette
réforme qu’ils avaient dû digérer dans leur organisation professionnelle.

Chacun a constaté
que l’enjeu principal étant le bien-être des enfants, et qu’il appartenait à tous d’y participer à
son niveau. Ces moments de formation contribuent à construire une co-éducation sur le terrain,
une des ambitions de la réforme de l’école de la République. Les Ceméa de Bourgogne
bénéficient, pour mener ce type de projet, d’un réseau de partenaires varié dont la mise en
dynamique permet la construction d’une éducation globale.

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)