Ceméa Guadeloupe : Un dispositif expérimental « école de Quartier »

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école

Dispositif pluriannuel de remobilisation éducative (2014-2017), le projet « école de quartier » est une structure de petite
taille d’accueil et de remobilisation des décrocheurs scolaires, de jeunes totalement déscolarisés et sans diplôme, en
difficulté sociale, sous-main de justice ou non. Les activités éducatives et les apprentissages organisés y sont envisagés
comme des leviers de remobilisation éducative et socio culturelle, de prévention du basculement vers la délinquance
et de lutte contre la récidive ; elles ont pour finalité l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Le fonctionnement
de l’école de quartier repose sur une équipe éducative volontaire et cohérente au service du projet pédagogique et sur
une démarche d’éducation globale.

Objectifs de l’action
La finalité de ce projet est de contribuer au traitement du décrochage scolaire et du processus de déscolarisation et à
constituer une dynamique de « parcours » ou de prise en charge global situant l’ensemble des partenaires institutionnels
et opérationnels, à différents moments et niveaux de la prise en charge, en faveur d’un repérage, un tutorat et un
suivi, et une orientation renforcée et optimale des jeunes.

Les publics concernés sont les jeunes de 16 à 18 ans décrocheurs scolaires, démobilisés et volontaires à une remobilisation,
et les acteurs éducatifs (animateurs du dispositif, acteurs directs de l’expérimentation). Au total, 25 jeunes ont été
accueillis de décembre 2014 à juin et 30 jeunes de septembre 2015 à juin 2015.

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)