Ceméa polynésie : Formation des dirigeants associatifs en Polynésie

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : L’animation, engagement volontaire
et action professionnelle

Ces formations de dirigeants associatifs ont été proposées par la Direction de la Jeunesse et
des Sports aux associations volontaires ; c’est une première car les années précédentes, elles
étaient dispensées par les agents du service et présentées sous l’intitulé « Gestion, Administration
et Organisation ».

Les Ceméa ont ouvert la première formation en mars-avril pour la commune de MANIHI avec qui ils travaillent en partenariat
depuis 2000. La deuxième formation a eu lieu en octobre 2015 pour le compte de l’Association UCJG.

Ces deux formations ont eu chacune leur spécificité, autant par la diversité des publics, les conditions matérielles de
formation, les réalités de ces associations. 40 stagiaires ont participé à ces formations, 11 hommes et 29 femmes. Ces stagiaires
sont tous engagés dans des associations, soit de leur commune, dans beaucoup de diversité dans le type d’associations
(Associations de Parents d’élèves, Foyer socio-éducatif, associations sportives, culturelles, familiales et artisanales),
soit de l’UCJG des différents archipels (RAIATEA, RAIVAVAE , TAHITI ...).

La formation s’est articulée autour de plusieurs contenus :
- Apports théoriques, réflexion, échanges, projections de diaporamas autour des éléments sur la connaissance d’une association
loi 1901.
- Apports de techniques de communication qui ont permis aux stagiaires de s’exprimer, d’oser, de prendre confiance et de
réagir.
- Travaux pratiques sur les différents postes (Président, Trésorier, Secrétaire), sur l’élaboration d’un budget prévisionnel
sur la tenue des comptes.
- La démarche de projet : de nombreux projets, de difficultés variables, ont été proposés par les stagiaires, tous très divers
et en fonction du type d’associations (Manihi) ou selon les archipels.
- Mises au point et petits bilans pour recueillir les impressions des stagiaires, s’adapter au mieux à leur demande. Un bilan
oral final et une évaluation écrite.
- Recueil de leurs attentes, leurs questions et l’expression de leurs difficultés.
- Rencontres avec les élus et Madame le Maire (pour répondre aux questions des associations) et lors du bilan final, (cérémonie
d’ouverture et de clôture).

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : L’animation, engagement volontaire
et action professionnelle


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)