Terroristes ou résistants ? Criminels ou patriotes ? Le procès de la Maison de la Chimie 7-14 avril 1942 Contribution à l’histoire des débuts de la résistance armée en France

Le procès de la Maison de la chimie par André Rossel-Kirschen, L’Harmattan, 2002

Il y a des mots dont on perd le sens, comme si les mots diffèrent selon celui qui les prononce et le point de vue dont on se place. Ils se chargent alors de connotations différentes. Comment pourrons nous partager nos réflexions si il n’y a pas un minimum de consensus sur quelques notions fondamentales qui fondent la République française et le sens des mots.
Ce livre, écrit par un témoin oculaire - il était au nombre des accusés - a le mérite de poser en termes simples et clairs les débats qui agitèrent la société à cette époque et le monde de la Résistance. Il le dit sans hargne, sans grandes phrases, pour faire le point, dire la vérité sur ces hommes que le gouvernement de Vichy et l’occupant nazi auraient souhaité faire passer pour de vulgaires criminels, stipendiés par l’or de Moscou ; eux et la police française à leur solde étant de si braves gens !

Les débuts de la « lutte armée » n’ont pas été simples et jamais faciles » écrit André Rossel-Kirschen, un des trois rescapés de ce procès. Il a quinze ans au moment de son arrestation, il est encore lycéen ; par chance le Code militaire allemand ne prévoit pas la peine de mort avant 16 ans. Il sera déporté et mis au secret dans une cellule en Allemagne. Il a assisté avec tous ses camarades à la totalité du procès qui se déroule sur une semaine. Il témoigne de la mascarade de justice, du courage et de la dignité de ces hommes, ses camarades, qui se battaient pour leur pays, pour une idée d’un monde qu’ils rêvaient libre, juste et fraternel.

Il rappelle les débats qu’il y eut entre les partisans d’actions armées et les autres. Il pose la question fondamentale « fallait-il ne rien faire ? » et la nécessité d’avoir le courage d’essayer d’y répondre. Ce qui est certain c’est que c’est bien « l’action limitée des premiers groupes armés qui a constitué l’étincelle qui a mené aux « maquis ».
Parallèlement, la radio de Londres commence à constater l’effet que produisent ces premières opérations, en témoignent l’allocution de René Cassin du 6 janvier 1942 : « Depuis plusieurs mois, un champ de bataille s’est constitué en France, champ de bataille où s’affrontent dans une lutte obscure et farouche les Français qui résistent à l’oppression et leurs geôliers allemands. Des soldats sans uniformes, hommes et femmes, combattent pour la liberté de tous, sur le sol même dont l’ennemi voulait se croire le maître à l’intérieur de ses lignes de défense ». Quelques mois après, au même micro, le 17 octobre 1942, Maurice Schumann fait un constat : « Enfin, les patriotes rassemblés dans les groupes francs ont répondu à la violence par la violence. »

À partir de ce moment, les occupants ont réalisé qu’ils n’étaient plus à l’abri dans une France soumise, écrit encore l’auteur, et « nous pensons que les premières opérations de 1941 ont joué un rôle de détonateur que l’on ne saurait sous-estimer. Nous pensons que le sacrifice de ces premiers combattants n’a pas été vain.

Le portrait de ces hommes, leurs dernières lettres écrites à ceux qui leur sont chers, juste avant de mourir, donnent l’idée de ce que furent ces hommes simples et bons qui agirent sans autre ambition que de servir leur pays et l’humanité.

Élisabeth Auclaire



Tous les articles de :
  • Élisabeth Auclaire

  • 31/01/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN