12/01/2013
Mobilisation en faveur de la petite enfance et de la parentalité, les propositions des Ceméa adressées à la ministre de la Famille


Dans la cadre de cette mobilisation, lancée par Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, les Ceméa font un certain nombre de propositions concernant la formation des acteurs, la cohérence et continuité éducative sur les territoires, le soutien à la fonction parentale, l’éducation aux médias pour les jeunes enfants, le rôle de l’école maternelle intégrée dans un grand service public de la petite enfance... et le rôle impulseur de l’Etat.

En voici la synthèse transmise au ministère...

Sommaire 1. Développer les formations continues « jeunes enfants » s’adressant à tous les professionnels de la petite enfance

1.1 Accompagnement au projet en direction des organisateurs, des élus, des responsables de services, des directeurs responsables de structures de quartiers

Les CEMEA connaissent bien les territoires, ils sont en capacité de proposer des formations pour penser le projet de la petite enfance d’une ville, d’une intercommunalité, d’une structure... pour l’adapter au mieux à l’accueil des jeunes enfants. Ces modalités d’accompagnement, d’aide aux projets pourraient prendre sens si elles se définissaient et se socialisaient dans un espace de concertation multi acteurs rassemblant PMI, CAF, CG, Collectivités, Etat, organisme de formation.

1.2 Formation des responsables de Relais Assistants Maternels R.A.M.

· Intégrer dans la formation des animateurs des RAM la préoccupation liée à l’accueil de groupes enfants et d’adultes.

· Etre Animateur de RAM mobilise une compétence nécessaire dans l’accueil, la formation continue d’adultes, de professionnels de la petite enfance. Cette dimension doit être mieux considérée. C’est dans cette perspective que nous situons nos propositions liées à l’Agir.

· De nombreux RAM sont aujourd’hui itinérants. C’est particulièrement le cas en milieu rural. Cette forme d’exercice du métier nécessite de s’y préparer. La formation doit considérer cette réalité et permettre de travailler certaines caractéristiques : organisation particulière, relations élargies aux élus des collectivités concernées, …

1.3 Formation continue des assistantes maternelles

· Participer à la réflexion sur les logiques et les contenus de la formation continue des assistantes maternelles. Un espace de concertation permanente réunissant l’ensemble des acteurs investis et/ou concernés par ces enjeux, pourrait être institué à l’initiative du Ministère de la Famille. Cette dynamique collective servirait utilement au renforcement du service public de la Petite Enfance.

· Notre réseau national (métropole et l’ensemble des territoires d’outremer) est en capacité de s’inscrire dans des expérimentations permettant de prendre en charge les enfants pendant que les adultes (Assistantes Maternelles) sont en formation. Il s’agirait alors de concilier, d’articuler espace de formation d’adulte et modes de garde pour les enfants en créant les passerelles utiles à la formation.

1.4 Formation autour de l’aménagement des espaces : observer, réfléchir, transformer

· Les CEMEA, très souvent sollicités pour travailler avec les équipes de structures à partir de leur projet autour des aménagements des espaces, sont en capacité de mobiliser des équipes pluri professionnelles associant éducateurs, architectes dans une démarche de construction collective du projet (élus, parents, …).

· Soutenus par le Ministère, les CEMEA seraient en capacité de produire un guide, des ressources accessibles en ligne sur l’aménagement des espaces.

Sommaire 2. Agir au service de la cohérence des projets éducatifs territoriaux en favorisant la création d’espaces soutenant les rencontres interprofessionnelles

· Les CEMEA dirigent depuis 6 ans le Festival du Film d’Education. Ce festival, existant aujourd’hui sur plus de 20 régions, mobilise de nombreux partenaires d’un même territoire et offre la possibilité de parler d’Education en appui sur du cinéma. Les tables rondes, la projection des films soutient les débats participatifs dans l’espace public entre parents, enseignants, élus, éducateurs, travailleurs sociaux,... S’inscrivant dans la cohérence des analyses contenues dans ce chapitre, à la veille de discussions avec la CNAF pour obtenir un soutien au plan national, le soutien du Ministère sur l’organisation nationale et décentralisée de ce Festival permettrait d’en assurer le développement notamment sur les enjeux spécifiques de la Petite Enfance.

· Les dynamiques de réseau entre professionnels constituent une stratégie utile pour instaurer la confiance, puis les partenariats entre acteurs d’un même territoire. Echanger sur ses pratiques, confronter ses analyses, préciser les projets sont des éléments fondateurs d’une cohérence éducative locale. Les CEMEA sont prêts à mettre en vie de tels réseaux et à en assurer l’animation territorialisée dans le cadre d’expérimentations choisies et évaluées.

Sommaire 3. Soutenir, renforcer la formation initiale et complémentaire des assistantes maternelles

· Travailler avec le Ministère sur les conséquences de la (seule ?) logique des appels d’offre liée aux marchés de la formation des assistants maternels. Les choix des opérateurs, fondés sur la seule approche économique (le moins disant) nuit à la stabilité des engagements et au développement qualitatif des actions conduites. Un travail conjoint entre le Ministère et l’Association des Départements de France (ADF) pourrait permettre de fonder de nouvelles logiques de collaborations considérant en premier lieu la dimension qualitative des actions et l’intérêt d’une certaine stabilité des liens entre commanditaire et opérateur.

· Revisiter la durée de la formation pour la mettre en cohérence avec les ambitions que l’arrêté de 2006 impose. La préparation à l’UP1 ayant des exigences parfois décalées avec la réalité des préoccupations et des besoins des assistantes maternelles, il ya nécessité de « donner » du temps pour aborder des sujets très importants dans la pratique du quotidien.

Sommaire 4. Favoriser des initiatives agissant au service du soutien à la fonction parentale

· Le Ministère pourrait soutenir le développement de projets à dimension Européenne et internationale (en appui sur les pratiques portées par les CEMEA à travers la Fédération Internationale des CEMEA et le collectif Solidarité Laïque notamment en Afrique de l’ouest).

· Les formations au Baby sitting initiées par les CEMEA sont des expériences originales qui pourraient être soutenues par les pouvoirs publics dans le cadre d’une expérimentation sur quelques territoires. Elles répondent à deux besoins identifiés : former des jeunes à l’exercice d’une fonction temporaire, contribuer d’une formation du rôle futur de parents. Nous sommes en capacités de conduire de telles expérimentations en Nord Pas de Calais, Pays de la Loire, Auvergne, PACA, Languedoc, …

· En appui sur le projet conduit à Mayotte, nous sommes en capacité de concevoir pour l’ensemble des territoires de métropole d’outremer une série de films courts sur l’Education à la parentalité. Le Ministère pourrait intervenir dans la co production avec France Télévision de cette série. Une large diffusion sur les chaînes publiques et la mise en ligne de ces fictions sur un site ressources pourraient figurer parmi les objectifs de ce projet.

Sommaire 5. Faire de l’éducation aux médias une priorité dans la formation des professionnels de la petite enfance

· S’appuyant sur les deux principes : « Pas d’écrans avant 3 ans », « Pas d’enfants coeur de cible des politiques marketing », les CEMEA proposent : Une éducation aux médias tout au long du cursus scolaire, dès le plus jeune âge. La formation des acteurs de l’enfance (éducateurs, animateurs, assistantes maternelles, … à la conduite d’actions d’éducation aux médias avec les enfants et à la connaissance des programmes qui leurs sont destinés.

· A travers l’association Enjeux E-Médias (CEMEA, Ligue de l’Enseignement, Francas, FCPE), dont les CEMEA assurent la présidence, nous proposons que le Ministère impulse et soutienne, en lien avec les autres institutions publiques et parapubliques concernées (France Télévision, Radio France, SCEREN, CNAF, …) : Une politique de production de contenus multi supports et de programmes pour les enfants intégrant des dimensions citoyennes, interculturelles et en référence aux droits de l’homme. Une politique publique d’information pertinente pour un accompagnement des parents dans la société de l’information. Un engagement fort des pouvoirs publics et des éditeurs de contenus dans des politiques de corégulation avec les acteurs représentant le monde de l’éducation et de l’enfance. Ces propositions doivent s’intégrer globalement dans le cadre d’une politique nationale, mais aussi européenne.

Sommaire 6. Soutenir la complémentarité des lieux éducatifs sur les territoires : travailler l’ingénierie de la formation à l’animation concernant les jeunes enfants

· Organiser une journée d’étude nationale, soutenue par le Ministère, autour des rythmes, des activités éducatives, de la vie quotidienne et collective des jeunes enfants permettant de croiser les regards, de professionnels de l’animation, de l’école, des parents.

· En articulation avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports, construire une réflexion permettant l’émergence de nouvelles propositions de contenus de formation pour les formations à l’animation volontaire et professionnelle (BAFA et BAFD, BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, …).

Sommaire 7. Affirmer l’école maternelle intégrée dans un grand service public de la petite enfance

· Dans le cadre du Master option PETITE ENFANCE (qui existe dans l’académie de Montpellier), organiser des temps de formation conjoints entre des étudiants de l’IUFM (option petite enfance) et des étudiants des IRTS, des centres de formation, des Ecoles d’éducateurs de jeunes enfants pour favoriser une culture professionnelle commune.

· Dans le cadre de la formation continue des enseignants, proposer des animations pédagogiques ayant pour thème l’amélioration des conditions d’accueil des enfants de 2 ans en maternelle.

· Dans le cadre d’une stratégie multi acteurs, au sein d’un territoire éducatif cohérent, mettre en oeuvre des formations visant à améliorer la qualité de l’accueil des 2 ans et la continuité de l’action éducative par l’élaboration d’un projet commun.

Sommaire 8. Un Etat qui impulse, anime, coordonne en appui sur les réseaux d’Education Populaire

Le document témoigne des ambitions des Ceméa, en matière de politique publique concernant le champ de la Petite Enfance et la Parentalité. Les exemples issus de notre dernier rapport national d’activités qui soutiennent nos analyses et nos propositions attestent de notre engagement et de nos capacités à mettre en œuvre ce que nous suggérons par endroit.

· L’apport spécifique de notre association réside pour partie dans notre capacité à concevoir et porter des expérimentations, à animer des réseaux et des espaces de rencontres multi-acteurs, à socialiser puis à diffuser les travaux issus de ces différentes actions.

· Nos ancrages régionaux, locaux par endroits en métropole et sur l’ensemble des territoires ultramarins, notre expertise et notre engagement sur les plans européens et internationaux confère à notre mouvement d’Education, les compétences et les capacités à s’inscrire résolument en soutien de politiques publiques nationales que le Ministère de la Famille engagera demain.

· Ces modes d’engagements pourraient être stabilisés par une contractualisation pluri annuelle entre le Ministère et l’association nationale des CEMEA, à l’image des modes de relations actuels entre les CEMEA et les Ministères de l’Education Nationale, de la Jeunesse, de la Justice et de la Culture.




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles