Tous les articles de :
  • François Laboulais
  • En direction des lycéens et des apprentis
    Hamid Hodzic Formateur et Intervenant sur l’éducation aux écrans - Ceméa de Basse-Normandie François Laboulais Pôle médias, éducation critique et engagement citoyen – Association nationale des Ceméa. VEN n°549 "Les jeunes et le numérique" .

    Pour parler de l’action éducative en direction des jeunes scolarisés
    et apprentis et des modalités de mise en oeuvre que
    nous préconisons, nous avons choisi de présenter l’exemple
    d’un partenariat engagé avec un conseil régional.


    Voir le sommaire du VEN n°549 "Les jeunes
    et le numérique" et commander en ligne

    « Internet est massivement utilisé par les adolescents aujourd’hui. C’est un espace
    aux multiples fonctions, d’échanges, d’expression et de communication, d’information,
    d’accès aux savoirs et de recherche d’information, de divertissement et de jeu. Au
    travers d’écrans multiples comme l’ordinateur, le téléphone portable et maintenant
    la télévision se connectent à internet. Mais internet est aussi fortement marqué
    par un environnement commercial, très prégnant et agressif. La dimension de production
    et d’édition de contenus par les utilisateurs en ligne est décuplée, par une
    diffusion très large. Internet est à la fois un média individuel très intime et un
    média public. Sa puissance induit sa prégnance.
    Comme tout média, l’enjeu d’une éducation à internet est posé, il l’est d’autant
    plus quand les usages et les pratiques voient les jeunes confrontés à des questions
    de fond.
    Si les adolescents possèdent en moyenne un bon niveau de connaissance
    technique, il apparaît qu’ils ont aussi de réelles lacunes dans l’appréciation des
    conséquences réelles de leurs pratiques virtuelles. »

    Ce préambule marque le partenariat mis en place entre les Ceméa et le Conseil
    Régional de Basse-Normandie depuis 2010 pour concevoir et animer un dispositif
    de sensibilisation et de responsabilisation aux usages des écrans dominants
    (mobile, ordinateur, téléviseur, smartphone) chez les lycéens et apprentis du
    territoire. Ce projet, centré sur les pratiques responsables et citoyennes et en
    particulier des usages numériques, s’inscrit globalement dans la promotion des
    TICE, présente dans les programmes de lycée et fait écho à la grande orientation
    pour le numérique à l’école du ministère de l’Education nationale.
    Un tel dispositif, à l’échelle d’un territoire, implique de se donner les moyens
    d’avoir une vision globale des usages numériques des jeunes, de prendre en
    compte les initiatives existantes d’éducation aux médias et de proposer une
    démarche à la fois singulière dans sa thématique et complémentaire des autres
    dispositifs éducatifs et culturels animés par le Conseil régional.

    De la phase expérimentale au projet pérenne
    Ce concept rapidement posé, l’éducation aux écrans exclu pour nous, les actions
    courtes et ponctuelles en direction des jeunes, les actions informatives centrées
    sur quelques risques (dangers pour certains) annoncées comme « préventives »,
    sans lien avec les autres acteurs éducatifs (animateurs formateurs du territoire,
    parents, enseignants) et qui ne permettent pas de prolongement.
    On ne « s’autoproclame pas préventionniste de l’internet » lors d’opérations
    « flash » dans les établissements scolaires avec l’espoir que l’intervention aura
    marqué les consciences comme seul outil d’évaluation. *
    Notre démarche éducative s’inscrit donc dans une durée qui permet à chacun des
    élèves de se construire une analyse critique à partir d’un corpus de thèmes et de
    connaissances incontournables, qui laisse aussi la place à l’expression des jeunes,
    l’expérimentation, la recherche et le partage de leurs expériences.
    La dimension préventive se révèle à elle-même, lors des bilans des jeunes euxmêmes
    lorsqu’ils décrivent, suite à leur parcours dans le dispositif, les changements
    de leurs pratiques Certains amélioreront la sécurité de leurs mots de passe,
    d’autres éviteront l’usage excessif du smartphone, d’autres encore, prendront soin
    de leur identité numérique (leur image sur internet) à l’approche de leur entrée
    dans la vie professionnelle.
    Pour maintenir un lien de cohérence entre les orientations politiques de la
    collectivité et les orientations éducatives misent on oeuvre, a été constitué une
    instance de pilotage. Cette instance permet au dispositif « éducation aux écrans »
    de concerner un partenariat large. Les différents services de la région concernés
    (la formation professionnelle, les EPN), le rectorat, le CRDP et les Ceméa
    projettent ensemble dans ce pilotage, la généralisation du dispositif.
    Tout d’abord expérimentale, cette action est passée progressivement de 217 élèves
    et apprentis (sur cinq établissements) à l’objectif de 3000 (sur quatorze établissements)
    pour l’année scolaire 2012-2013, deux sessions de formation de formateurs et des
    conférences publiques.

    Pour les Ceméa, c’est à la fois un rôle d’expertise sur la relation jeunes et médias
    en appui du pôle national des Ceméa Médias, éducation critique et engagement
    citoyen et de notre partenaire ressource, « Tralalère » opérateur du programme
    Internet sans crainte. C’est aussi pour les Ceméa un rôle de mise en oeuvre qui
    trouve sa légitimité en tant que mouvement d’éducation populaire, complémentaire
    de l’école publique, dans une vision d’éducation globale.

    Soutenir des usages citoyens dans les établissements scolaires
    Une réflexion qui avance progressivement dans le temps avec les jeunes et tous les
    acteurs de l’éducation. Intervenir autour des usages ne peut être efficace que si la
    notion du temps est prise en compte. C’est pour cela que nous avons fait le choix
    de proposer une articulation en quatre temps, sur une année scolaire.

    Préparation en amont
    Préparer la rencontre avec l’équipe éducative
    Pour que le travail de sensibilisation puisse avoir un réel impact dans le temps,
    il est nécessaire que chaque acteur de l’établissement puisse s’emparer de cette
    question, pour qu’il participe à notre intervention et ainsi la prolonger, qu’il soit
    enseignant, assistant social, conseiller d’éducation, documentaliste…
    Une réunion de présentation du dispositif à l’équipe éducative permet aux
    enseignants de connaître ce qui va être vécu par leurs élèves et apprentis autour
    de l’éducation aux écrans. La démarche proposée dans les classes doit être connue
    de tous afin qu’elle puisse initier un projet d’établissement.
    Cette thématique peut ouvrir en effet des pistes pédagogiques sur d’autres
    champs tels que l’éducation à la citoyenneté, à l’image, à la santé…

    Préparer la rencontre avec les jeunes : le questionnaire
    Avant même de nous rencontrer, les jeunes vont répondre à un questionnaire en
    ligne, essentiellement pour avoir un premier regard sur leur équipement numérique
    (nombre d’écrans au domicile, utilisation filaire ou wifi) et leurs pratiques :
    captation et diffusion d’images, nombre « d’amis » sur leurs réseaux sociaux,
    nombre d’heures sur Internet, nombre de textos par semaine.
    Ces informations nous permettent de faire un état des lieux et de nous faire une
    idée du public que nous allons rencontrer.

    Cet article est publié dans le VEN n°549 "Les jeunes
    et le numérique"


    26/02/2013




    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN