15/01/2014
Une journée pour débattre de la formation des enseignants avec le CAPE (à Villeneuve-d’Ascq - Nord-Pas-de-Calais)

Conférence de Philippe Meirieu : « L’école et l’enseignement sont redevenus des priorités »


Interviews de Sylvain Hannebique, représentant l’ICEM Pédagogie Freinet, et de Laurent Verdière, directeur des CEMEA Nord - Pas-de-Calais, l’un des organisateurs de la journée. Par le quotidien La Voix du Nord le 14 janvier 2014 voir l’article et son diaporama

Enseignants, parents d’élèves et animateurs ont planché sur les améliorations à apporter à la formation des enseignants. C’était à l’université Lille III, le CAPE Nord-Pas-de-Calais (collectif des associations partenaires de l’école publique, qui regroupe treize organisations) a fait salle comble pour sa première journée régionale. Le CAPE a même dû réserver un second amphi et organiser une visioconférence pour accueillir tous les inscrits.

« Pour une première, c’est plus qu’un succès, constate Sylvain Hannebique, représentant l’ICEM Pédagogie Freinet, l’une des chevilles ouvrières de l’organisation de la journée. Il est venu 650 personnes dont la moitié sont des enseignants. Les autres sont des parents d’élèves, des animateurs, des membres de nos associations ou appartiennent aux corps d’inspection et à différentes instances académiques. »

Si le public a plébiscité la journée, c’est sans doute en raison du plateau de choix qu’a su réunir le CAPE, avec Marie-Christine Blandin (ancienne présidente du conseil régional), le professeur Pierre Delion (CHRU Lille), Pierre Frackowiak (ligue de l’enseignement et CAPE Nord - Pas-de-Calais), Éric Favey (CAPE national) et Philippe Meirieu (professeur à l’université Lumière, Lyon II), figure tutélaire reconnue de la pédagogie française.

Le succès s’explique aussi par le débat particulièrement vif, dans ce contexte de refondation de l’école, sur l’organisation de l’enseignement et la formation des maîtres.

« Nous regroupons beaucoup de gens qui s’intéressent à l’école publique et qui militent pour son succès, commente Laurent Verdières, directeur des CEMEA Nord - Pas-de-Calais, l’un des organisateurs de la journée. Nous voulons, à travers cette réunion des forces vives de notre collectif, faire entendre notre voix qui est le plus souvent diluée dans de vastes instances dont nous ne sommes qu’une petite composante. C’est aussi une manière de nous réunir, de coopérer et de gommer les effets pervers d’un système où nous sommes le plus souvent en position de prestataires concurrents. »

Le CAPE veut prendre toute sa place, dans la démarche de pensée et d’organisation du paysage éducatif. Il le fait déjà, partiellement, en accompagnant la réflexion sur les rythmes scolaires que mènent la DSDEN (direction des services départementaux de l’éducation nationale) et le conseil général du Nord. Mais il voudrait aller plus loin : « Nous souhaiterions pouvoir élargir le champ de la réflexion en matière de formation initiale et continue des enseignants, confirme Sylvain Hannebique. C’est un euphémisme de dire que nos offres de services sont ignorées, notamment au niveau de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE : organisme qui a remplacé l’IUFM dans le cadre de la refondation de l’école). »

« Nous sommes totalement en dehors de la formation initiale des enseignants telle qu’elle se pratique actuellement, poursuit Laurent Verdières. C’est d’autant plus gênant que les formateurs de terrain ont été écartés du système. Seuls les diplômes universitaires sont pris en compte. Pour ce qui est de la formation continue des enseignants, c’est encore plus inquiétant. Il n’existe pas, à ce jour, de ligne budgétaire sérieuse pour la mettre en œuvre… »

Une réalité qu’a confirmée Philippe Meirieu au cours de sa conférence : « On peut noter que 64 % des enseignants de l’OCDE ont reçu une formation en 2013, contre seulement 17 % pour la France ce qui nous classe dans le petit peloton des lanternes rouges. »

Les signataires du CAPE Nord - Pas-de-Calais : AFEV, Aroéven, CEMEA, CRAP cahiers pédagogiques, Éducation et Devenir, EEDF, Francas, ICEM Pédagogie Freinet, Léo Lagrange, Ligue de l’enseignement, OCCE, PEP, Planning Familial. Contact : Laurent Verdières, directeur CEMEA Npdc, 11, rue Ernest Deconinck 59000 Lille, 03 20 12 80 07, lille(at)collectif.

JPG - 48.5 ko
collectif des associations partenaires de l’école publique en Nord-Pas-De-Calais
Philippe Meirieu : « L’école et l’enseignement sont redevenus des priorités »

Philippe Meirieu, professeur à l’université Lumière, Lyon 2, écrivain, chercheur en sciences de l’éducation est une autorité dans le domaine pédagogique. Il est très écouté des différents acteurs de l’école. De passage à Villeneuve-d’Ascq à la journée du CAPE Nord - Pas-de-Calais, il livre ses impressions.

– En ce début d’année 2014, que peut-on dire de la pédagogie en France ? Va-t-elle mieux ou moins bien ?

« J’espère que l’on peut dire qu’elle va mieux. Nous sommes en pleine refondation de l’école. Pourtant il nous faut être vigilants pour que la pédagogie puisse prendre toute sa place dans cette démarche de reconstruction. Il faut être capable de mobiliser le plus grand nombre d’enseignants pour qu’ils soient aussi motivés que ceux qui sont venus à la première journée régionale du CAPE (collectif des associations partenaires de l’école publique). Je ne dirai pas que tout va mal mais je ne dirai pas non plus que tout va bien. Nous sommes capables de former des élites que les pays étrangers nous envient et tentent d’attirer sur leur territoire (notamment dans le domaine des sciences exactes), mais nous avons aussi beaucoup trop d’élèves en difficulté qui ne trouvent pas dans l’école une réponse à leurs problèmes. Nous avons un système à deux vitesses avec les établissements d’élite et ceux des zones sensibles, tenus par les enseignants les moins expérimentés. On ne peut plus assister, impuissants, à cette dérive des continents scolaires. Il faut y porter toute notre attention, toute notre réflexion et mettre en place les réformes utiles. »

– Quels sont les points qui vous rendent inquiet et ceux qui vous permettent d’espérer ?

« L’école et l’enseignement sont redevenus des priorités dans ce pays. Certaines mesures ont été prises, notamment en associant les collectivités locales et territoriales. Il faut encore élargir. Je pense aux parents d’élèves et aux médias. Ils peuvent être des auxiliaires de l’éducation. Il faut bien dire que ce n’est pas toujours le cas. Je suis en procès avec une station de radio parce que j’ai osé dire ce que je pensais de leurs programmes. On ne peut pas prôner une culture globale de la dérision, qu’il s’agisse du sexe, de la politique ou du savoir, sans provoquer des effets pervers chez les jeunes. Les nouvelles technologies sont la meilleure et la pire des choses. Beaucoup d’enfants, très jeunes, passent beaucoup de temps sur Internet à consulter, sans mesure, des sites toxiques dont leurs parents n’ont aucune idée. Il faut redonner du temps à nos élèves, qu’ils puissent respirer, qu’ils puissent vivre dans le calme. Qu’ils puissent se développer, grandir et étudier. Ce n’est pas une démarche nostalgique. Il n’y a pas de retour en arrière possible dans ce domaine. Simplement, il faut pouvoir maîtriser l’avenir de nos enfants. »

– Et la formation des enseignants ?

« Un autre point noir, c’est justement la faiblesse de la formation continue des enseignants laissée à l’abandon. Il est nécessaire que chaque enseignant puisse bénéficier, tous les ans, d’une action sérieuse de formation continue. D’autres pays européens y parviennent. Beaucoup de chantiers réunissant les différents acteurs de l’éducation sont en cours. Il n’y a pas de raison de penser que l’on ne puisse pas parvenir, ensemble, à de substantielles améliorations. »

Site : www.meirieu.com| ||




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles