Revue d’expression politique et pédagogique, elle traite de l’Éducation nouvelle dans divers champs d’intervention : l’enfance, les pratiques éducatives et culturelles, la rencontre interculturelle à l’école, au collège, dans le quartier, la ville en France et dans le monde. Ces questions font tour à tour l’objet d’un dossier. Pédagogues, chercheurs et praticiens y croisent leurs réflexions.

Les Numéros :
Du numéro 77(1996) au numéro 536(2010) - Avec bon de commande

ci dessous : les numéros depuis 2010 (Commander en ligne sur publications.cemea-formation.com)


août 2017
Vers l’Education Nouvelle n° 567 - Accueillir et accompagner au festival d’Aurillac

Depuis la création du festival en 1986, les Ceméa participent au festival de théâtre de rue d’Aurillac. Le théâtre de rue fait rire, courir, danser, crier de joie, applaudir ou huer, tourner les têtes, mais pas seulement. C’est aussi un théâtre engagé et citoyen qui interroge le sens du monde, dénonce le cannibalisme social, questionne et subvertit les codes, provoque l’autre et agite l’espace public, va chercher l’humain en chacun, dans un mélange des genres inventif, chaleureux, joyeux et jouissif. La 32e édition du festival est dite « édition 69 », pour faire l’amour et pas la guerre ! Cette édition 2017, à l’image de son affiche, affirme son ambition de maintenir un équilibre fragile entre les compagnies bien connues des habitués et qui ont fait les grandes heures du festival : Teatro del Silencio, Ilotopie, La Compagnie Off... et les découvertes, l’équilibre entre les arts du cirque qui reviennent en force cette année avec Cirkatomic et Cirque Inextremiste, les grosses machineries et déambulations (La Cie Bot, Départ arrêté, les Rois du Rallye ou Les Arts Oseurs, Pudding Théâtre), les masques, les dialogues plus intimistes, les performances (Ordinary Damaged Movements), le théâtre de texte ; mais oui ! par exemple Roméo et Juliette revisité par la Cie Off, ou encore Oh ! Secours, un voyage dans l’univers de Samuel Beckett… Le genre des « Arts de la rue » est mouvant et difficile à cerner. Ce dossier vise à vous faire connaître à la fois ce festival et les actions que les Ceméa y conduisent depuis plus de trente ans, en matière d’accueil et d’accompagnement du spectateur. Les équipes des Ceméa d’Auvergne sont présentes à Aurillac pour proposer diverses formules d’hébergement qui mêlent dans le même lieu groupes de jeunes, familles et individuels, artistes et techniciens du spectacle, publics empêchés, lycéens et animateurs en formation. Les équipes mettent en place diverses actions d’accompagnement afin que chacun.e profite au mieux du très court temps du festival.



novembre 2017
Vers l’Education Nouvelle n° 568 - Jouer avec des marionnettes pour des redécouvertes

La marionnette : un ensemble de pratiques ludiques créatives, une multiplicité de formes
théâtrales spectaculaires, un véhicule culturel majeur. Dans ce premier volet du dossier
nous redécouvrirons quelques pratiques diversifiées de jeu précédées par des constructions
minimales. « Moi, je construis des marionnettes, avec de la ficelle et du papier... »
Beaucoup ont en tête ces paroles de chanson. Au-delà d’une anecdote achetée au
magasin de souvenirs des sentiments, ces quelques mots décrivent bien la démarche
inhérente à tout montreur de marionnettes, amateur ou professionnel. Il s’agit tout à
la fois d’imaginer, associer, penser, dessiner peut-être mais aussi d’agir : faire, pétrir,
couper, ajouter, coller, agrafer, coudre, ajuster, mesurer, froisser, déchirer, manier,
manipuler, déplier, mettre en voix, invectiver, chuchoter, murmurer, faire silence, opiner,
tonitruer et partant s’étonner, s’envoler, faire frisson, frémissements, peur et plaisir.
Ce premier dossier ouvre la piste. En éclaireur, il donne à savourer des gourmandises et
à s’enivrer d’un jeu aux parfums particuliers. La main agit, les doigts remuent, s’agitent, la voix formule, tonne, gribouille, les formes se déploient. Le corps est prolongé parfoisdémesurément, le geste brouillonne et souvent précise, la geste bouillonne, s’insinue
entre le rêve et le réel, fait éclair, orage comme entre le jazz et la java. Et parfois le silence
et l’immobile se font jour entre poétique et verbe. La marionnette, figure de proue, en
poupe, poupée à brandir, à montrer, à revendiquer, média pluriel mais médium singulier,
tellement, qu’il colle à la main qui le nourrit, qu’il la change, la modifie, la modèle comme on travaille la glaise. L’important c’est de jouer, on joue, on met en jeu l’appareil corporel et les rouages des mécanismes de la pensée, de l’invention. la parole est un mouvement de plus, une ondée, une ombre sonore, une mise en mots de l’objet prenant corps,la parole ne s’ajoute pas, elle est là ou pas, elle est partie intégrante du process, au coeur , au choeur parfois, du jeu, du ballet ludique. La marionnette interprète parce qu’elle est là, qu’elle existe. la marionnette est toujours devant et la personne est derrière comme cachée et pourtant bien là, mais pas trop, même si on la voit, même si on la devine et
a contrario peut-être trop même si on ne la voit pas.


Ici, Pour une commande en ligne


1er avril 2016
Vers l’Education Nouvelle N° 562 - Socialisations adolescentes

Les adolescent.e.s évoluent dans un univers peuplé d’espaces différents. L’école
y occupe un point central, parfois soleil, parfois lune, parfois trou noir aussi... autour
duquel vont se former des satellites, vont débouler ou s’écraser des astéroïdes, vont se
créer d’autres systèmes... Famille, maison des adolescent.e.s, réseaux sociaux,
intervenant.e.s, animateurs et animatrices de tout poil, enseignant.e.s, CPE, assitant.e.s
d’éducation, agent.e.s de cantine... Autant de personnes, professionnel.le.s ou pas, qui
agissent, interagissent voire ré-agissent... et forment cette nébuleuse d’adultes
auxquel.le.s les ados vont se confronter, s’affronter, s’appuyer... Autant de moments
qui s’enchaînent... Autant de lieux d’éducation, formelle, informelle, non formelle
aussi, planètes plus ou moins connectées entre elles… À quoi peuvent donc
ressembler les interactions sociales entre des espaces à des années lumière les uns des
autres ? Les politiques éducatives sont en pleine mutation et sont passées en
quelques années d’un monopole très centralisé de l’Éducation nationale à des gouvernances
de plus en plus locales. Les projets éducatifs de territoire (Pedt) généralisés
à la rentrée 2015 en sont une des dernières traductions, avec le noble objectif
de mettre autour d’une même table l’ensemble des acteurs et actrices concernées,
y compris les élu.e.s, les parents. Et ce, pour un même projet, dans l’intérêt
des enfants, des jeunes...



A VOIR EGALEMENT

LIRE-VOIR ENTENDRE

Ici, Pour une commande en ligne


15 février 2016
Vers l’Education Nouvelle n°561 - jeux traditionnels, Jeux paradoxaux -

L’intérêt présenté par l’apport éducatif original des jeux traditionnels
a été à la source du choix du sujet de ce dossier. De nos jours, les enfants
et les jeunes en général sont constamment sollicités par des activités
et des sports qui valorisent l’exaltation de la performance individuelle
et la recherche de la domination d’autrui. Face à cette idéologie
de la compétition sélective, les jeux paradoxaux proposent des pratiques
relationnelles plus souples qui favorisent une confrontation de l’entraide
et du partage. Les auteurs des articles de ce dossier sont tous des acteurs
de terrain qui montrent combien ces jeux inhabituels enthousiasment
les enfants et créent de nouvelles façons de jouer ensemble.
Il serait dommage que ces types de jeux ne se répandent pas davantage.
Il s’agit donc aussi d’une invitation à un tel voyage



A VOIR EGALEMENT

LIRE-VOIR ENTENDRE

Ici, Pour une commande en ligne


30 novembre 2015
Vers l’Education Nouvelle n°560 - Palestine Education et Résistance -

Palestine, Syrie, Irak… autant de pays, de territoires au centre de conflits et de tragédies humaines. La Palestine est quelque peu singulière : cela dure depuis des décennies, une situation qui ne cesse de se dégrader et qui se situe souvent au coeur de conflits politiques dans notre société occidentale et française. S’intéresser à la Palestine est donc dans un premier temps un acte de solidarité contre une occupation mais c’est aussi poser des questions politiques majeures autour du colonialisme, de la place des religions dans notre société, de notre/nos histoires et de nos identités…



A VOIR EGALEMENT

LIRE-VOIR ENTENDRE

Ici, Pour une commande en ligne


25 août 2015
Vers l’education nouvelle 559 " Sortir de l’école pour mieux y rentrer"

ce dossier présente quelques réflexions sur l’apprentissage de la séparation de l’enfant d’avec sa famille, pour partir vivre l’école en dehors de l’école et de la famille. Puis il entre dans le vif du sujet avec le témoignage d’une enseignante en pédagogie Freinet, depuis trente ans, à l’école élémentaire, militante convaincue que les questionnements sur le monde se nourrissent des découvertes et des rencontres avec le monde extérieur. Ce témoignage est suivi par celui d’une professeure d’anglais qui organise depuis sept ans un séjour en immersion linguistique de ses élèves de Première dans une famille anglaise tout en leur faisant effectuer un stage professionnel. Une toute autre réalité est décrite dans l’article d’un professeur des écoles mis à disposition pour le ministère de la Justice dans une unité éducative de jour pour des jeunes de treize à seize ans sous obligation scolaire. L’analyse par deux enseignants de ce que génère une mobilité à l’étranger chez et pour des jeunes en grande difficulté scolaire contribue à élargir la réflexion. Un plaidoyer pour les sorties scolaires et la démarche du projet tel que Francine Best l’a défini dans plusieurs écrits, côtoient l’interview d’une professeure des écoles dans une petite école rurale qui part en classe de découvertes depuis vingt ans. Parce que sortir, c’est vital ! Des étudiants en formation Gestion urbaine et Solidarité racontent leurs représentations de l’espace urbain et son aménagement après avoir passé une nuit en refuge périurbain. Enfin le récit d’un dispositif mis en place par une petite équipe dans un lycée expérimental pour prévenir le redoublement d’élèves de Seconde clôt ce dossier. L’activité, on ne le sait peut-être pas assez, n’a pas le même sens selon l’environnement et le contexte dans lesquels elle se déroule. Gérard Castellani dans son introduction au dossier Ven : « Partir pour apprendre » réédité au début des années Quatre-vingt-dix écrivait : « On n’apprend pas du maître mais des expériences, des situations qu’il promeut, qu’il permet de vivre et de comprendre… »



A VOIR EGALEMENT

LIRE-VOIR ENTENDRE
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN