Revue du champ social et de la santé mentale des Ceméa, VST rend compte des pratiques innovantes. Ses colonnes sont un lieu d’accueil des « productions » issues des courants désaliénistes et un espace d’expression et de confrontation critique. Pour les équipes éducatives et soignantes : infirmiers, ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues, psychiatres, psychothérapeutes, psychanalystes. Pour les équipes éducatives : éducateurs spécialisés, moniteurs-éducateurs, assistants sociaux et tous les travailleurs sociaux.

Les abonnements se font directement aux éditions Érès
Abonnement (1 an, 4 numéros) : 52 € TTC franco de port.

Courriel : eres edition-eres.com
Site : http://www.edition-eres.com
Vous pouvez désormais vous abonner en ligne (paiement sécurisé)

Contactez les Ceméa pour tout numéro antérieur au 81 (publications(at)cemea.asso.fr)

>> La revue VST est en ligne, en accès libre ou payant, sur le site des revues en sciences humaines et sociales : CAIRN

Publier dans VST

Textes intégraux dont des extraits sont publiés dans VST :

- "Secousses d’Humanités", livret écrit lors du 5ème atelier d’écriture organisé par le CLICOSS 93. VST 110

- Les AS en psychiatrie : Version intégrale du texte publié dans VST 118.

- Interview de Jean OURY : VST 118.

- 

Sujet de droit et sujet en psychanalyse : version intégrale du texte publié dans le VST n° 121.

Appel à publication dans VST

Les lecteurs de VST peuvent en devenir des auteurs en proposant des textes pour les
rubriques permanentes et pour les dossiers en préparation.
VST publie des textes destinés à un lectorat averti constitué de professionnels et de
militants du social, du médicosocial et de la psychiatrie. Ces textes sont des présentations
de pratiques, des réflexions articulées aux pratiques, des réflexions de fond.

Ils peuvent être explicatifs, descriptifs, théoriques, polémiques.
VST étant une des revues des CEMÉA, les textes publiés correspondent aux choix et aux
engagements théoriques, sociaux, professionnels et politiques de ce mouvement :
principe de service public, approches collectives et institutionnelles, promotion des
pratiques de psychiatrie sociale et des approches psychodynamiques, relativisation
des approches cognitivistes et comportementalistes.
Les textes envoyés à vst cemea.asso.fr sont sans mise en page complexe (pas de
marques de paragraphes, puces, retraits, interlignages variés, gras, italiques…).
Les indications bibliographiques sont limitées à quelques références facilement trouvables
par les lecteurs. Les notes sont limitées à quelques lignes pour l’ensemble d’un
texte.
La taille des textes est de 5 000 à 20 000 signes, espaces et notes compris.
Les textes reçus pourront donner lieu à des propositions de précisions, de modifications,
de développement.

Les Numéros :
Du numéro 52(1997) au numéro 104(2010) - Avec bon de commande

ci dessous : les numéros depuis 2010 (Commander en ligne sur publications.cemea-formation.com)


juillet 2019
VST 142 supervision, analyse des pratiques, régulation d’équipe...

Le travail social et le travail de soin bouleversent, du fait de la rencontre intime, directe, profonde, avec les usagers. Cette pratique singulière d’ac-compagnement, de soutien, d’aide, nécessite de délier, de dissoudre les affres du transfert, d’iden-tifier les affects qui ne manquent pas de plonger chacun dans la plus grande perplexité. Il s’agit dans ce numéro d’explorer et de préciser les dispositifs existants, multiples et variés, pas toujours bien repérés (supervision, app, gap, régulation, analyse institutionnelle, en équipe, en individuel...) et, à travers les témoignages d’animateurs et de parti-cipants, d’en dégager les effets produits sur la pratique quotidienne des intervenants Dossier coordonné par Joseph Rouz



avril 2014
Vie Sociale et traitement n°120 " Migration, le choc de l’arrivée "

Migrer, émigrer : dans tous les cas, des déstabilisations, parfois des souffrances.
Changer de repères, de vie, d’aire culturelle, ce n’est pas simple même quand ça se passe plutôt bien. Alors quand ça se passe mal, quand on n’a pas vraiment choisi de partir, quand on est rejeté là où on arrive, enfermé dans un groupe identitaire pour ne pas rester seul, quand on ne comprend rien à la culture du pays d’accueil, quand on est contraint de se cacher pour survivre sur les marges, devenant peu à peu errant quand on se voulait migrant... Tout cela sur notre fond républicain unificateur, de « Il est interdit de cracher par terre et de parler breton » à « Nos ancêtres les Gaulois ».
Car, même mal accueilli ou recueilli, il va falloir apprendre à accueillir les différences d’ici en se conformant aux injonctions d’intégration, parfois sous la menace de se faire « cueillir » et réexpédier comme un paquet.



<BR
Dossier coordonné par François Chobeaux et Nahima Laieb


Les abonnements se font directement aux éditions Érès

• Abonnement (1 an, 4 numéros) : 52 € TTC franco de port.

Vous pouvez désormais vous abonner en ligne (paiement sécurisé)
Courriel : eres(at)edition-eres.c



septembre 2013
Vie Sociale et Traitements n° 119 " Ces adolescents qui vont mal "

L’adolescence, c’est bien connu, c’est une crise. Une crise affective et sociale dont la plupart sortent grandis ; adultes, dit-on. Cette période de transition n’est pas toujours simple à vivre dans une société qu’on dit elle-même en crise, et qui fait de l’adolescence et de la jeunesse un idéal. Adolescent en crise, ou société en crise ? Pour certains, cela se passe mal, parfois très mal, avec la réactivation de difficultés anciennes, ou la recherche extrême de limites. Ce dossier parle de ceux-là, aux conduites psychologiques et sociales qui inquiètent tant. Que faire avec eux : éducation ou redressement ? Thérapie ou camisole chimique ? Classifications définitives, ou attentions apportées aux transformations toujours possibles ? Qui travaille, et comment, avec ces adolescents-là ? À la recherche des pratiques inventives...


Prix :

16


juin 2013
Vie Sociale et Traitement n° 118 " Y a t-il de bonnes pratiques "

Comme d’autres activités, le travail social et le soin sont pris dans la tourmente des
rationalisations techniciennes qui promeuvent transparence, maîtrise, efficacité et
obligation de résultat. En soi, cela ne peut être considéré comme aberrant ou irrecevable,
sauf à revendiquer un parasitisme nourri des souffrances et des misères
psychiques et sociales. Pour autant, la réalité de la clinique et des complexités sociales
et humaines peut-elle toujours s’accommoder des injonctions à l’efficacité, des objectifs
contractualisés, de la technicité normalisée des procédures ? Les trajectoires de
vie doivent-elles et peuvent-elles toujours s’inscrire dans les protocoles et les programmes
pensés par tous les spécialistes et experts.
Accompagner et soutenir l’autre dans un parcours de soin, d’insertion… de vie, suppose
aussi une capacité à accepter de ne pas toujours savoir où l’on va, à permettre
à l’autre de s’embarquer sur des chemins que nul n’avait imaginés ou prévus. En
tant que professionnels, faisons-nous toujours la place nécessaire à cette incertitude
et à cet imprévisible qui peuvent se révéler plus nécessaires et productifs que
tous les programmes et projets ?

Dossier coordonné par Jean-Marie Vauchez, Marc Ossorguine


Prix :

16


février 2013
Vie Sociale et Traitement n° 117 " Vous avez-dit communautaire "

Les communautés éducatives, les pédagogies et les
thérapies appuyées sur l’institutionnel, les actions
militantes collectives (DAL, squats associatifs…), les
ateliers santé-ville : voilà des utopies bien concrètes.
Mais cela se diffuse peu ; sauf exceptions, l’action
sociale et la psychiatrie restent bien éloignées des
pratiques collectives, coopératives, égalitaires.
Est-ce que, au-delà des programmes de formation des
travailleurs sociaux, le communautaire fait peur avec la
crainte du communautarisme ? Est-ce parce qu’il paraît
dangereux de restituer du pouvoir aux usagers, et plus
largement aux citoyens ?
C’est que « faire du communautaire », ce n’est pas
qu’une technique, c’est d’abord un choix politique car
c’est faire société autrement. L’utopie est peut-être là,
dans cet objectif global ? Ce dossier explore ces
utopies en action.

Vie communautaire : Dossier coordonné par Monique Besse, Nahima Laieb, et Jean Pierre Martin


Il y a au total 36 articles, cette page en affiche 4
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN