Paru dans le quotidien Nord Eclair du 15 janvier 2014
La formation des enseignants au cœur des débats de la première journée régionale du CAPE

É A. C. (CLP)


A l’université Lille lll, le CAPE Nord-Pas-de-Calais (collectif des associations partenaires de l’école publique, qui regroupe treize organisations) a fait salle comble pour sa première journée régionale. Le CAPE a même dû réserver un second amphi et organiser une visioconférence pour accueillir tous les inscrits.


A l’université Lille lll, le CAPE Nord-Pas-de-Calais (collectif des associations partenaires de l’école publique, qui regroupe treize organisations) a fait salle comble pour sa première journée régionale. Le CAPE a même dû réserver un second amphi et organiser une visio conférence pour accueillir tous les inscrits.

«  Pour une première, c’est plus qu’un succès, constate Sylvain Hannebique, représentant l’ICEM Pédagogie Freinet, l’une des chevilles ouvrières de l’organisation de la journée. ll est venu 650 personnes dont la moitié sont des enseignants. Les autres sont des parents d’élèves, des animateurs, des membres de nos associations ou appartiennent aux corps d’inspection et à différentes instances académiques.  »
Si le public a plébiscité la journée, c’est sans doute en raison du plateau de choix qu’a su réunir le CAPE, avec Marie-Christine Blandin (ancienne présidente du conseil régional), le professeur Pierre Delion (CHRU Lille), Pierre Frackowiak (ligue de l’enseignement et CAPE Nord- Pas-de-Calais), Éric Favey (CAPE national) et Philippe Meirieu (professeur à l’université Lumière, Lyon II), figure tutélaire reconnue de la pédagogie française.
Le succès s’explique aussi par le débat particulièrement vif, dans ce contexte de refondation de l’école, sur l’organisation de l’enseignement et la formation des maîtres.
«  Nous regroupons beaucoup de gens qui s’intéressent à l’école publique et qui militent pour son succès, commente Laurent Verdières, directeur des CEMEA Nord - Pas-de-Calais, l’un des organisateurs de la journée. Nous voulons, à travers cette réunion des forces vives de notre collectif, faire entendre notre voix qui est le plus souvent diluée dans de vastes instances dont nous ne sommes qu’une petite composante.
C’est aussi une manière de nous réunir, de coopérer et de gommer les effets pervers d’un système où nous sommes le plus souvent en position de prestataires concurrents.
 »
Le CAPE veut prendre toute sa place, dans la démarche de pensée et d’organisation du paysage éducatif. Il le fait déjà, partiellement, en accompagnant la réflexion sur les rythmes scolaires que mènent la DSDEN (direction des services départementaux de l’éducation nationale) et le conseil général du Nord. Mais il voudrait aller plus loin : «  Nous souhaiterions pouvoir élargir le champ de la réflexion en matière déformation initiale et continue des enseignants, confirme Sylvain Hannebique. C’est un euphémisme de dire que nos offres de services sont ignorées, notamment au niveau de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE : organisme qui a remplacé l’IUFM dans le cadre de la refondation de l’école).  »
«  Nous sommes totalement en dehors de la formation initiale des enseignants telle qu’elle se pratique actuellement, poursuit Laurent Verdières. C’est d’autant plus gênant que les formateurs de terrain ont été écartés du système. Seuls les diplômes universitaires sont pris en compte. Pour ce qui est de la formation continue des enseignants, c’est encore plus inquiétant. Il n’existe pas, à ce jour, de ligne budgétaire sérieuse pour la mettre en œuvre...  »
Une réalité qu’a confirmée Philippe Meirieu au cours de sa conférence : «  On peut noter que 64 % des enseignants de l’OCDE ont reçu une formation en 2013, contre seulement 17% pour la France, ce qui nous classe dans le petit peloton des lanternes rouges.  » É A. C. (CLP)




15/01/2014
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN