Organisée par les Céméa, la 10e édition du festival du film d’éducation d’Ëvreux s’est déroulée du 2 au 6 décembre 2014

Dans la Presse


Organisé par les Céméa, la 10e édition du
festival du film d’éducation d’Ëvreux se
déroulera du 2 au 6 décembre 2014
Destiné à un large public, le festival
propose des documentaires, des films
d’animation ou de fiction mettant en
scène l’enfance et l’adolescence autour
de problématiques liées à la famille, à
l’école, au handicap, au sport, à la mixité,
à la diversité sociale et culturelle, « toute
forme de situation mettant enjeu le
vivre ensemble et la transmission »
précisent ses organisateurs.

"Fenêtre sur cours le 24 nov 2014"


 10e Festival européen du film d’éducation

Paru sur www.coordinationsud.org le 25/11/2014

Le Festival européen du film d’éducation, c’est d’abord un festival de cinéma avec sa sélection
de films et sa programmation, qui permet des rencontres avec des réalisateurs, des producteurs
et des acteurs du monde de l’éducation au sens le plus large. Les films proposés racontent
des histoires d’éducation, qui font écho à nos préoccupations les plus actuelles. Ils nous
montrent, des parcours de vie choisis ou subis, des situations de transmission, d’initiation ou
d’apprentissage, des périodes de ruptures, dans un cheminement qui transforme un ou des
personnages, et fait qu’ils ne sont plus les mêmes à la fin. Ces films peuvent prendre plusieurs
formes (fiction, documentaire, animation court ou long…). Des films qui au-delà de l’émotion qu’ils
suscitent, invitent le spectateur au questionnement et ouvrent des possibilités de réflexion individuelle
ou collective.
Le Festival européen du film d’éducation propose plus de cinquante films. Plus de la moitié sont
étrangers, au-delà de l’Europe, ils viennent aussi d’Iran, d’Irak, d’Algérie, du Brésil ou du Chili.
Nous espérons que ces films d’horizons variés, mais aussi riches de leurs différentes thématiques,
stimuleront l’émotion et l’intelligence de chacun.

"

 Un très bon film d’éducation doit être porteur de sens et d’émotions

"
par Charles Centofanti, le 26/11/2014 sur www.vousnousils.fr

La 10e édition du Festival national du Film d’éducation se déroule du 2 au 6 décembre 2014 au
cinéma Pathé d’Évreux. Entretien avec Christian Gautellier, directeur du festival.

-  A qui s’adresse le festival et quelle est la particularité de cette 10e édition ?
Ce festival est né d’une initiative de Jean-Paul Cayeux, professeur de lettres retraité et directeur du
CDDP (Centre de documentation pédagogique) de l’Eure de 1985 à 2007. Son idée était de susciter
une réflexion citoyenne sur les grandes questions éducatives, à travers le regard de réalisateurs.
Le festival s’adresse à un public large, aussi bien aux acteurs de l’éducation qu’aux familles. Les films
projetés sont accessibles à tous ceux qui s’intéressent à l’éducation. Il s’agit d’abord de cinéma et de
belles histoires d’éducation, issues des quatre coins de la planète. Cette 10e édition se caractérise
par la dimension européenne affirmée de sa programmation : 40% des films sont européens, 40%
français et 20% de films issus d’autres pays tels que l’Iran, l’Iraq, l’Algérie, le Canada ou encore le
Brésil. L’internationalisation du festival se poursuit et cela crée une vraie diversité des points de vue.

-  Comment est effectuée la sélection des films en compétition ? ?
Plus de 50 films seront au programme, dont 38 courts, moyens et longs métrages qui seront en
compétition. Cette année, une sélection drastique a été faite : nous avons reçu plus de 500 films,
soit le double de l’an dernier ! Trois prix seront remis par les jurys le 6 décembre, avec certainement
quelques mentions spéciales.

-  Quels seront les films et les temps forts à ne pas manquer ?
Je suis en train de finir de les voir. Ce que je peux dire, c’est qu’il y en a vraiment de très beaux !
Sans tout dévoiler, il y a aura des soirées avec des films projetés en avant-première. Et, depuis deux
ans, nous organisons des rencontres réalisateurs-spectateurs. Un des temps forts sera la grande
conférence « éducation et démocratie », mercredi 3 décembre à 14h30, avec Philippe Meirieu. Des
tables rondes auront également lieu le matin, de jeudi 4 à samedi 6 décembre, avec des chercheurs,
des psychologues, des philosophes et des sociologues.

-  Qu’est ce qu’un film d’éducation réussi ?
Ce doit d’abord être un bon film, qu’il s’agisse d’une fiction ou d’un documentaire. C’est-à-dire un
film où l’on sent qu’un travail de qualité a été fait, au niveau de l’écriture du scénario ou du jeu des
acteurs. Un bon film d’éducation doit avoir un contenu fort, traiter de questions de transmission du
savoir, des discriminations, d’éducation au sens large. Un très bon film d’éducation doit donc être
porteur de sens et d’émotions.

-  L’éducation à l’image est-elle suffisamment développée à l’école ?
Elle doit faire partie, plus globalement, d’une éducation au numérique qui doit être critique et non
centrée sur la seule maîtrise technique des outils. Elle n’est bien sûr pas suffisante aujourd’hui.
Avec l’association CEMEA (Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active), dont je
dirige le pôle éducation, médias et citoyenneté ainsi que les publications, nous sommes mobilisés
pour améliorer les choses. Notre proposition est que tout jeune doit vivre, sur chacun de ses cycles
scolaires, au moins un projet approfondi en lien avec l’éducation à l’image. Aujourd’hui, ce n’est le cas
que pour une minorité d’élèves. Lors du festival, nous mettons en pratique l’éducation à l’image : des
élèves scolarisés à Evreux s’impliquent. Certains alimentent un blog, d’autres enrichissent la mémoire
du festival en interviewant les réalisateurs, d’autres encore rédigent des critiques de films.

 À Evreux du 2 au decembre, L’Education en débats et sur grand écran

Paru le 28 Novembre 2014 dans l’hebdomadaire la dépêche (rubrique Temps libre et culture)

Le Festival du Film
d’Education, qui se déroule
à Evreux pour la
dixième année consécutive,
organisé par les CEMEA, ouvrira
ses portes le mardi 2
décembre au cinéma Pâmé
d’Evreux.
Ce festival s’adresse à un très
large public et se veut un lieu
et un moment privilégié pour
voir des films de fiction,
d’animation ou des documentaires,
qui racontent des
histoires d’éducation, suivant
des personnages dans
leur vie quotidienne et qui
font écho aux préoccupations
les plus actuelles... Des
rencontres avec les réalisateurs
et des débats seront organisés
autour de grandes
problématiques portant sur
l’enfance, la jeunesse, les
liens entre générations, la
transmission culturelle, la
lutte contre toutes les discriminations.
La présentation des films est
disponible sur www.festivalfilmeduc.
net A voir également
jusqu’au 22 décembre,
les films en sélection sur la plate-forme vimeo https://vimeo.com/festivalfilmeduc

Philippe Meirieu en conférence
Mercredi 3 décembre à 14h30 au Pathé, le spécialiste des questions de pédagogie
Philippe Meirieu donnera une conférence sur le thème : Apprendre à penser à l’école
pour refonder la démocratie".

Après le Festival, le Festival continue en ligne
Regardez les films courts et moyens métrages en compétition
dès le lendemain de leur projection à Évreux. Et ce, jusqu’au
23 décembre. https://vimeo.com/festivalfilmeduc

 Petite enfance : un débat sur le thème de l’autonomie

Paru le 04 décembre 2014 dans le quotidien Ouest France.
Vendredi, au Cap, dans le cadre du Festival du film de l’éducation,
les professionnels de la petite enfance ont échange sur le thème des jeux libres
et de l’autonomie, en compagnie de Serge Kenchard, formateur aux centres
d’entraînement aux méthodes d’éducation active, et d’Anne-Cecile Le Pape,
conseillère a la caisse d’allocations familiales

 La branche Famille (CNAF) devient un partenaire majeur du Festival européen du film d’éducation

Article rédigé par la CNAF et mis en ligne sur notre site le 04 décembre 2014

- Voici le communiqué rédigé par la Cnaf...
Les caisses d’Allocations familiales (Caf) accompagnent au quotidien l’enfance, la jeunesse et leur éducation, missions stratégiques et historiques de la branche Famille. En finançant des lieux d’accueil et de loisirs de qualité, en proposant des solutions de départs en vacances diversifiées, en soutenant la médiation familiale et la parentalité, elles les placent au cœur de leurs préoccupations. C’est pourquoi la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) a choisi de s’associer au Festival européen du film d’éducation, qui s’adresse à un très large public : parents, éducateurs, experts de l’enfance et de la jeunesse, responsables associatifs, politiques ou des collectivités territoriales, pour leur donner la parole autour des problématiques de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse.
Fondé et organisé par les CEMÉA, le Festival du film d’éducation aborde les grandes problématiques de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse, de la transmission culturelle ou intergénérationnelle, et de la lutte contre toutes les discriminations, à travers des films, des débats, des initiatives lycéennes‚ qui rassemblent la communauté éducative‚ les réalisateurs‚ et les spectateurs. Fictions, animations et documentaires français et européens seront projetés à Evreux puis dans toute la France tout au long de l’année 2015, accompagnés de tables rondes et de débats, occasions de regards croisés et d’échanges sur l’enfance, la famille, la jeunesse.

Focus
À l’occasion de la journée de clôture du 6 décembre, les Allocations familiales et les CEMÉA réunissent leurs compétences et expériences autour d’une problématique commune : l’adolescence.

 Canopé accompagne les Ceméa

Article paru sur www.reseaucanope.fr le 05 décembre 2014.

Depuis 2004, Canopé est partenaire des centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active
(Ceméa) dans le cadre du Festival du film d’éducation qui se tient actuellement à Evreux jusqu’au 6
décembre.

- Qu’est-ce que le festival du film d’éducation ?
Cette année, le festival du film d’éducation fête son 10e anniversaire. Son organisation est
coordonnée par les Ceméa, membres fondateurs du festival, et son animation gérée par un comité
de pilotage des partenaires locaux et nationaux.
Cette 10e édition accueille des films d’univers culturels européens différents, plus de 15
cinématographies européennes sont présentes (cartes blanches à l’Espagne et au Danemark). Des
délégations de Roumanie, de Pologne, d’Espagne, d’Italie et du Portugal sont également présentes,
notamment en vue de préparer pour 2015 des festivals du film d’éducation décentralisées dans ces
pays.
Accessible à un large public (parents, éducateurs, animateurs, etc.), ce festival permet de découvrir
des oeuvres de réalisateurs de fictions ou de documentaires mais aussi de les rencontrer pour
débattre sur des problématiques autour de l’éducation.

Dans le cadre de ce partenariat, le réseau Canopé a participé au choix des films et aux temps forts de
la semaine. Des animations sont également organisées dans les différents Ateliers autour des actions
décentralisées du festival.
Canopé co-diffuse également, dans ses librairies et ses centres, les ressources produites pour la 10e
édition du festival notamment le DVD Le Festival du film d’éducation.
À la suite du festival, les films seront disponibles sur la plateforme web du festival jusqu’au 23
décembre 2014.

 Des films qui suscitent réactions et questions

Article paru dans le quotidien Paris Normandie le 08 décembre 2014

cinéma comme prétexte à éduquer
c’était tout l’objet du Festival
européen du film d’éducation
dont la clôture de sa dixième édition
s’est déroulée samedi à
Évreux au cinéma Pathé sous la
direction de son directeur, Christian
Gautellier.
Au terme de quatre jours de projection,
un jury a dû départager
31 courts et moyens métrages et
sept longs-métrages. Des oeuvres
au caractère international marque,
puisque les réalisateurs en
compétition étaient islandais, iranien,
chilien...
Films d’éducation, cela signifie
qu’« ils posent des questions de
société actuelle », explique Kevin-
Emeric Théry, du Centre d’entraînement
aux méthodes d’éducation
active de Haute-Normandie
(Cemea), partenaire du festival.
Au travers des thèmes abordés,
« ces médias cinéma sont utilisés
par les éducateurs pour créer du
lien, générer des débats, donner
du sens », indique Rosemonde
Doignies, directrice de l’École nationale
de protection judiciaire de
la jeunesse. Histoires initiatiques,
passage à l’âge adulte, difficultés
liées aux différences culturelles,
les sujets de ces films susciteront
réactions et questionnements dans
les collèges, les lycées et aussi les
centres pénitentiaires où ils seront
par la suite projetés.
Ces quatre jours de festival étaient
aussi l’occasion pour des lycéens
d’Eu et de Léopold-Sédar-Senghor
à Évreux de se transformer en
Des films à voir pour réfléchir
web-reporter et de se familiariser
avec les techniques du son et de
l’image. Le grand prix du jury revient au film de Karim Moussaoui
pour "Les jours d’avant" et le prix du
jury Jeune a été attribué au court-métrage
de Sébastien Jailly "Où je
mets ma pudeur
 ?".

Le palmarès de la 10e édition du festival du film d’éducation d’Ëvreux ->http://www.festivalfilmeduc.net/spip.php?article831]




10/12/2014
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN