Paru dans le Quotidien Ouest France du 19 juin 2014
Un brico-appart pour apprendre à travailler, à Argentan

Des murs représentent les différentes étapes : ponçage, rebouchage de trous, peinture. | Manon Loubet. Une douzaine de stagiaires des Céméa ont appris à rénover un appartement. Dans ce « brico-appart », ils vont retransmettre leur nouveau savoir-faire aux Argentanais.
Tapisser, poncer, peindre...

Depuis deux mois, une douzaine de stagiaires des Céméa (centres d’entraînements aux méthodes d’éducation active) ont appris à rénover un appartement, rue du Paty.

Tous ont entre 17 et 31 ans et ont en commun un parcours d’insertion compliqué. « Ce projet a pour but de leur redonner confiance, précise Elodie Chemineau, formatrice référente. Cela permet de retirer les freins à l’activité professionnelle pour ensuite imaginer une réinsertion. »

Dans ce brico-appart’, les jeunes vont ensuite animer des ateliers pour les habitants qui souhaitent apprendre à rénover leur logement.

Vendredi 20 juin, de 15 h 30 à 18 h 30, portes ouvertes au brico-appart’, 27 rue du Paty. Du 24 juin au 4 juillet, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis, de 13 h 30 à 16 h 30, ateliers « rénovation » pour les habitants. Gratuit, sur réservation au 02 33 67 27 69 ou cemeaargentan gmail.com.

Des ateliers pour apprendre à Bricoler

Hebdomadaire Le Journal de l’Orne - 19 juin 2014

Le CEMEA (Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active) a lancé, avec l’accord de la région, le projet Bricoappart.

Depuis le 7 avril, et jusqu’au 1er août, 11 jeunes stagiaires du groupe ELAN (Espace Local d’Action Novatrice) participent à une formation : apprendre à faire des travaux dans un appartement, et à l’aménager.
L’objectif est d’expérimenter un groupe d’apprentissage, mais aussi d’apporter une nouvelle compétence aux nombreux Argentanais désireux d’arranger leur logement.

«  On s’est rendu compte qu’il y avait un problème de compétence », explique Elodie, la formatrice référente du groupe.

« Les Argentanais peuvent bénéficier de matériaux mis à leur disposition, mais peu savent comment les utiliser ». Tout au long de la formation, un professionnel est venu pour leur apprendre, ce qu’aujourd’hui ils vont transmettre. Un challenge pour ces jeunes, qui ne semblent tout de même pas déstabilisés.

"Ecolonomie"

L’objectif visé est l’« écolonomie ». Une contraction d’écologie et d’économie. Un terme qu’emploie Arnaud, un partenaire, résume bien l’idée des ateliers Brico-appart. Par le biais d’ateliers prévu du mardi 24 juin au vendredi 4 juillet, avec un minimum de 8 personnes par jour, les élèves deviendront les professeurs. La première partie de la journée consistera à sensibiliser aux économies d’énergie, au tri sélectif et au recyclage. Dans la seconde partie, le groupe apprendra à expérimenter des travaux.
Chacun mettra la main à la pâte.

"Avoir confiance"

Parmi les difficultés rencontrées par les jeunes, Justine raconte « qu’il a fallu gérer sa timidité, car on est directement au contact de l’autre ». Pour Séverine c’est « retrouver un rythme de travail, avec des horaires à respecter, notamment pour les rendez-vous ». Quant à Gwendoline, c’est surtout « d’avoir confiance en soi et pour les résultats ». Enfin, Aurélien évoque essentiellement « les tensions qui peuvent apparaître ». Chacun des participants semble ravi de cette expérience formatrice pour eux.
À l’issue de cette formation, le CEMEA espère une meilleure insertion professionnelle pour ces jeunes qui se sont investis. Elodie qu’un partenaire reprenne le projet, qui semble bien marcher

Anne-Lise CATALAN


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)